L'alerte a été donnée à 22h40 auprès des pompiers de Liège qui se sont rapidement rendus sur place. Le plan rouge a été déclenché. Un important dispositif a été déployé sur place pour éteindre l'incendie relativement important avec 4 autopompes, 2 échelles, et une quarantaine hommes du feu.

Le feu a pris dans un ancien bâtiment de l'aviation civile réhabilité en zone de stockage (camionnettes, avions anciens...) par l'aéroport, dans le bâtiment B30, entre le terminal passager (à plusieurs mètres de celui-ci) et de 4.800 mètres cubes de kérosène prévus pour réapprovisionner les avions. Selon les pompiers, il ne reste déjà quasiment plus rien du bâtiment en tôle métallique, "pratiquement entièrement embrasé".

En raison de l'incendie, dont les dégagements de fumée étaient conséquents, trois vols ont été déroutés. Mais depuis que le foyer a été maitrisé par les services incendies, les autres vols, principalement FedEx et TNT, ont pu reprendre normalement. Le porte-parole de l'aéroport liégois, Christian Delcourt, précise que sept avions ont été déroutés durant l'incendie vers Cologne, Paris, Bruxelles, mais quatre d'entre eux ont déjà pu regagner Liège.

Le hangar touché par l'incendie sera détruit, a indiqué Christian Delcourt, lors d'un point presse ce jeudi matin. Le hangar touché par l'incendie abritait uniquement du matériel comme des groupes électrogènes, des pneus d'avions et d'autres pièces de la petite aviation. Un avion qui se trouvait dans un hangar mitoyen n'a pas été touché et a pu être préservé.

Le bâtiment, qui appartient à la Société Wallonne des Aéroports (SOWAER), était occupé par la compagnie américaine Western Global, et par la société Aéroservices, qui s'occupe de la maintenance de l'aéroport.

Aucun appareil n'aurait été endommagé, certains qui étaient dans le hangar de maintenance ont toutefois été évacués, selon Manuel Dony, le bourgmestre faisant fonction de la commune de Grâce-Hollogne, où l'aéroport est installé à Bierset. L'incident, qui n'a pas fait de blessé, ne pose pas de risque pour la population locale, a aussi assuré M. Dony. La sécurité sur le site a été garantie, a ajouté le bourgmestre qui souligne le profesionnalisme des services qui ont coordonné l'opération, à savoir les pompiers, la protection civile, la police aéroportuaire et locale.

Il n'y a pas eu de blessé. Le parc pétrolier situé juste à côté n'a subi aucun dégât. La cause de l'incendie n'est pas encore connue. Des experts se sont rendus sur les lieux vers 11h00.

Le bâtiment sera détruit après expertise sur ordre des pompiers. Les pertes économiques ne sont pas encore connues. Les activités de l'aéroport ont pu reprendre normalement.Sur les réseaux sociaux, plusieurs vidéos circulent et montrent l'ampleur du sinistre.