Culture Il accueillera tant "Atlas of Transitions" que "Corps de Textes".

Le mois de mars qui vient à peine de débuter sera pour le moins chargé au Théâtre de Liège. En effet, outre sa programmation habituelle, il accueillera deux festivals.

Le premier, "Atlas of Transitions", est un festival européen dont une édition unique a lieu du 9 au 14 mars. Comme expliqué il y a peu tant par l’échevin liégeois de la Culture Jean-Pierre Hupkens (PS) que par le directeur général du Théâtre de Liège Serge Rangoni, il sera consacré aux questions liées à l’exil et aux migrations.

Interroger les réalités migratoires

C’est ainsi que le festival se veut "un temps fort qui interroge les réalités migratoires", et ce, au travers d’une programmation riche et variée. Plusieurs spectacles seront notamment au programme avec entre autres Hierarchy of Needs du Suédois Mathias Andersson ou encore Z’oiseaux, soit une proposition dédiée spécifiquement au jeune public et émanant de la compagnie française Les Petites Boîtes.

En outre, sont également prévues plusieurs conférences dont les thématiques seront en lien avec la programmation. Ces dernières seront coorganisées avec le Centre d’études de l’ethnicité et des migrations de l’Université de Liège. Aussi au programme : des rencontres lectures d’auteur(e)s sensibles à ces questions, des ateliers menés par le Théâtre de Liège avec les écoles et des associations telles que La Bobine ou Le Monde des Possibles, sans oublier des moments d’échanges.

D’autres rendez-vous sont annoncés, comme une exposition photographique due à l’Italien Giulio Piscitelli, de manière à ce que le festival soit à la fois le reflet des réflexions actuelles et un réel moment de partage.

Un festival littéraire

Du 25 au 29 mars, ce sera le temps de la quatrième édition du festival littéraire dénommé "Corps de Textes". Lequel a pour but avoué d’emmener le public liégeois un peu partout à travers la ville à la découverte d’œuvres littéraires voulues étonnantes et dans des lieux parfois surprenants.

Il s’agira à cette occasion de rencontres destinées à écouter, découvrir des auteurs, nourrir la curiosité, échanger et honorer la diversité. Cet événement annuel fera donc la part belle aux auteurs et aux textes d’aujourd’hui, d’ici et d’ailleurs.

Un focus sur les auteur(e)s venu(e)s du Québec est notamment prévu, qu’il s’agisse de Lula Carballo, Olga Duhamel-Noyer, Stéphane Larue, Éric Plamondon. Un temps fort sera également consacré aux écritures autochtones en compagnie de Juliana Léveillé-Trudel et Natasha Kanapé-Fontaine. Les auteur(e)s belges francophones seront aussi à l’honneur, qu’il s’agisse d’Adeline Dieudonné, Catherine Barsics, Aurélie William Levaux et Philippe Marczewski. À noter enfin, en ouverture exceptionnelle, la venue à Liège de Marie N’Diaye, voix cruciale de la littérature contemporaine.

Bruno Boutsen