Gazette de Liége participatif

La Ville de Liège et l’ULg ont lancé il y a quelques semaines une enquête publique sur le devenir du parc de la Chartreuse (1). L’objectif est tout d’abord de mieux comprendre les usages qui sont faits de cet espace vert de 19 hectares situé en pleine ville pour ensuite s’engager dans un processus de réaménagement de la Chartreuse, en impliquant les riverains et les usagers.

A l’université, c’est Value Added qui porte ce dossier pilote en région liégeoise. Ce projet européen interrégional a pour mission de démontrer la valeur économique et sociale des espaces verts à l’échelle d’une ville et d’une région (tourisme, patrimoine, activités récréatives, agriculture urbaine ).

Christine Ruelle, ingénieur architecte, urbaniste et chercheuse au sein de Value Added, explique en quoi consiste cette démarche de requalification du parc de la Chartreuse. "La première étape, c’est l’enquête pour déterminer les usages que les personnes font des espaces verts et du site de la Chartreuse en particulier. Nous avons posté un questionnaire en ligne, que nous avons doublé d’une version papier distribuée dans les quartiers voisins du parc, afin de toucher un public que l’on ne toucherait pas autrement, les écoles, le monde associatif. Nous avons déjà reçu plus de 300 réponses. Avec ce projet, nous développons un vrai processus participatif citoyen."

Les résultats de l’enquête seront connus à la fin du mois d’avril. Ensuite, viendra le tour des ateliers. "Ils démarreront dans la foulée et ils sont ouverts à tout un chacun. Il s’agit de dépasser le simple brainstorming pour aller vers des idées concrètes et pérennes de réaménagement du parc de la Chartreuse. Les participants (et il y a déjà 150 inscriptions) visiteront le site en groupe. On leur présentera des projets d’aménagement menés ailleurs et ils feront leurs propres propositions. Nous sommes ouverts à toute suggestion", indique Christine Ruelle.

Des acteurs très impliqués

L’équipe de Value Added, composée de trois universitaires et d’une personne travaillant à la Ville, a déjà rencontré une partie du public qui fréquente la Chartreuse lors d’une rencontre organisée le 20 février dans le parc. Elle a réuni 80 amoureux de cet espace vert encore méconnu des Liégeois. "Certains acteurs, comme les comités de quartiers et l’ASBL Chartreuse, sont très impliqués dans la préservation du site. Il faut donc veiller à ne pas arriver comme des intrus. Et il faut aussi intégrer un maximum de personnes à ce processus participatif. On constate que le lieu reste méconnu. Des directeurs d’écoles situées non loin du parc ne vont pas en promenade avec les enfants à la Chartreuse. Ils choisissent des espaces verts en dehors de la ville. Notre but est donc que les gens se réapproprient le site", souligne la chercheuse.

Le projet Value Added Chartreuse se clôturera en juin 2015, sur une grande conférence européenne qui sera donnée à Liège. "A cette date, tous les projets de réaménagement devront être aboutis et appliqués", précise Christine Ruelle. Ce joli coin de nature, longtemps délaissé, connaîtra alors une nouvelle vie.

(1) Pour répondre au questionnaire de Value Added, aller sur www.liege.be/nouveautes. Clôture de l’enquête le 31 mars.