C’est un homme pour le moins agité qui, mercredi s’est présenté au service des urgences du CHC-MontLégia, à Liège.

Pris en charge par les services hospitaliers, le Liégeois âgé d’une quarantaine d’années s’est senti mieux et a alors voulu quitter le centre de soins. C’est là qu’il a fait un nouveau malaise.

Après avoir repris ses esprits il a, à nouveau, voulu quitter l’hôpital et ce, contre avis médical. De nouveau très agité, il a alors menacé un infirmier des pires maux si on ne le laissait pas sortir. et, pour convaincre l’infirmier qu’il était à prendre au sérieux, il lui a fait croire qu’il était en possession d’un couteau.

La police a donc été appelée sur place, mais les choses ne se sont pas arrangées. L’homme s’est encore énervé et a fini par cracher à la figure des policiers en leur disant qu’il avait le coronavirus. Il a alors été maîtrisé et amené au commissariat.

Plus calme, mais toujours aussi arrogant, le Liégeois a expliqué qu’il était très malade et n’avait rien à perdre puisqu’il allait mourir dans les deux mois.

On s’est alors aperçu que le malade avait déjà eu des soucis avec la justice. Il est en effet connu des autorités judiciaires pour des faits de menace avec arme.

L’homme a donc été privé de liberté et déféré, jeudi matin, au parquet de Liège. Là, le dossier a été mis à l’instruction avec demande de mandat d’arrêt.