Il fut réalisé pour le centenaire de l’Armistice de la guerre 14-18.

À l’occasion des commémorations du centenaire de l’Armistice (14-18), Le Commandement militaire de la Province de Liège dévoilait, sur le site du Monument Interallié de Cointe, cette sculpture baptisée "Le Poilu", représentant une gigantesque tête de soldat à la barbe constituée d’un assemblage... de douilles ! Pour le moins original.

Aujourd’hui, nous apprenons que cette sculpture, qui n’a toujours pas rejoint son emplacement final, est exposée rue Saint-Laurent, et ce, afin que tous les Liégeois puissent la voir. Mais ce n’est que provisoire…

Pour rappel en effet, c’est le 9 novembre dernier, lors des cérémonies célébrant l’Armistice (11/11/1918) que la sculpture avait été présentée à Cointe, en présence de plusieurs écoles de l’Euregio et de quelque 200 élèves issus de toute la région.

Ce mercredi 5 juin, le Commandement militaire a donc annoncé que cette sculpture serait exposée afin que le grand public puisse l’observer. En effet, en attendant qu’elle rejoigne son emplacement final, elle a été placée dans la cour de la Caserne Saint-Laurent d’où les Liégeois pourront l’admirer en longeant les murs du quartier militaire.

Cette œuvre d’art a été réalisée par Caroline Brisset, artiste franco-liégeoise, via l’initiative du Consul Honoraire de France à Liège. Pour réaliser ce "poilu", l’artiste s’est inspirée du comédien liégeois Bouli Lanners. La sculpture devra, in fine, être installée dans un plan d’eau.

Ces douilles qui composent l’intégralité de la barbe de l’œuvre créent ici une forme dynamique. L’artiste a volontairement pris le contre-pied de l’histoire puisqu’elle utilise ce qui a physiquement détruit des millions de vies voici plus d’un siècle pour créer une œuvre nouvelle.

Cette barbe, avec ses douilles, déferlera telle une cascade dans le plan d’eau. En attendant, le Poilu est à observer rue Saint-Laurent, au travers des grilles de la caserne…