Mobilité Elle devrait arriver du constructeur espagnol d’ici la fin du mois de septembre.

Doit-on encore le rappeler ? En 2022 (en théorie), le tram roulera à nouveau à Liège. Ce projet qui a en effet germé dans l’esprit de certains décideurs à l’aube du XXIe siècle verra enfin le jour… avec un peu de retard. Plus que trois ans à attendre donc pour "découvrir" ce tram… Les Liégeois sont impatients.

Trois ans, c’est long. C’est la raison pour laquelle un projet inscrit dans le contrat passé avec le consortium, prévoit un "petit" avant-goût de tram. Dès cet automne, une rame de tram, à l’échelle 1/1, soit en taille réelle, sera exposée en plein centre-ville !

Depuis plusieurs mois, le chantier du tram liégeois est en effet entré dans une phase concrète. Tous les permis sont accordés et les sondages vont bon train. Entre Sclessin et Coronmeuse (11,7 km), on comptera bientôt 21 stations dont 9 pôles d’échange. Le tram circulera de 5 h du matin à 1 h du matin avec une fréquence allant de 4 minutes 30 secondes à 15 minutes en fonction de l’heure.

Pour découvrir ce tram en pleine action, il faudra donc encore attendre trois ans mais, d’ici peu, chacun pourra toutefois déambuler dans une rame de tram, aussi vraie que nature.

Une "maquette"

"Une maquette sera en effet présentée au Tec Liège-Verviers à Robermont puis elle sera officiellement présentée à la presse. Et enfin, elle sera exposée pour que le grand public puisse la voir, dans le centre-ville", nous précise un proche du dossier.

D’ici la fin de l’année par ailleurs, cette "maquette" devrait rejoindre le Musée des transports en commun, situé rue Richard Heintz, afin qu’elle reste accessible et visitable.

Que sait-on de cette "maquette" ? Actuellement, celle-ci est donc en cours de conception, dans les ateliers de CAF en Espagne, l’un des partenaires du consortium ayant décroché le contrat. Il ne s’agit pas d’une maquette reprenant tout le tracé, donc… "Celle-ci aura la taille d’une demi-rame soit 20 mètres de long, précise de son côté Daniel Wathelet, responsable de la cellule communication du tram. Elle sera en bois et on pourra la ‘visiter’, y pénétrer, c’est l’objectif."

Installée sur l’espace Tivoli durant une semaine au moins, elle devrait être "habillée" exactement comme le seront les futures rames du tram liégeois…

Marc Bechet