Gazette de Liége

C’est ce que propose la Compagnie des chemins de terre du 6 au 23 août, dans le pays de Herve.

Durant cet été, pour la quatrième année consécutive, la Compagnie des chemins de terre part en tournée théâtrale à pied. Et ce, du 6 au 23 août dans le pays de Herve. Quinze représentations sont programmées sur un parcours de près de 200 km.

Après trente ans d’existence et de reconnaissance nationale et internationale, la volonté de Stéphane Georis et consorts est de "renouer avec la racine de notre métier". "Le théâtre de rue n’est-il pas fait pour rencontrer un autre public que celui qui fréquente les salles, aujourd’hui habitué aux festivals payants et sélectifs ?"

Une marche avant un spectacle

C’est ainsi qu’une marche, entre 8 et 15 km, est prévue chaque jour avant de jouer en soirée pour le public du village qui attend la troupe. "Tout a été préparé à l’avance : un contact privilégié dans chaque lieu a prévenu les voisins, les cousins, les amis et le cercle se forme alors que le soleil s’éteint. Nous ne demandons en échange que le droit de passer le chapeau, un repas pris ensemble et un endroit pour dormir", est-il précisé.

Des subsides, provinciaux notamment, ont été nécessaires pour monter ce projet. En outre, une étape est notamment prévue au festival Soiron-sur-scène le dimanche 11 août ainsi que dans les centres culturels de Dison le lundi 12 et de Soumagne le jeudi 15.

Forte de l’expérience des années précédentes, la Compagnie des chemins de terre entend partager son enthousiasme auprès du public. Les spectateurs ont, quant à eux, une opportunité d’échange inédite, les comédiens se produisant en plein air dans le plus grand des théâtres, à savoir en l’espèce le ciel.

À cette occasion, c’est le spectacle dénommé Ni cage ni nid, soit un duo de clowns désespérés par l’état du monde, qui sera joué. Enfants comme adultes sont conviés à ce moment de poésie et d’humour.