Gazette de Liége Un important contrat vient d’être attribué ce mercredi par la Région au consortium privé Luwa.

Ce mercredi en fin de matinée, il y avait foule au sein de l’aire autoroutière de Verlaine, située le long de l’E42 au cœur du réseau autoroutier wallon, à l’occasion de la présentation du Plan Lumières 4.0. Lequel, comme expliqué par les différents intervenants, dont le ministre-Président wallon Willy Borsus (MR) et le ministre Carlo Di Antonio (CDH), en charge notamment des Travaux et de la Mobilité, consiste en un projet voulu "ambitieux et de longue haleine". En effet, il est question d’un important contrat d’une durée de 20 ans qui sera réalisé sous la forme d’un partenariat public privé (PPP), semblable à celui du tram de Liège.

Ce contrat visant la conception, la modernisation, le financement, la gestion et la maintenance de l’éclairage public des grands axes (auto) routiers wallons a été attribué au consortium privé Luwa. Lequel est composé de Citelum, filiale du groupe EDF spécialisée dans l’éclairage intelligent (notamment via sa plate-forme dédiée aux "Smart Cities"), mais aussi du producteur d’électricité belge Luminus ainsi que des sociétés CFE et DIF. Le contrat officialisé ce mercredi, qui représente un budget de 600 millions d’euros pris en charge par la Sofico (Société wallonne de financement complémentaire des infrastructures), prévoit un remplacement du réseau actuel et une mise en service progressive du nouvel éclairage à partir du second semestre 2019.

Ainsi que souligné par les responsables de la Sofico, laquelle intervient sur environ 2 700 kilomètres de voiries, l’objectif est de faire des autoroutes wallonnes "les premières autoroutes intelligentes et connectées d’Europe". Il faut dire que ce Plan Lumières 4.0 constitue une des étapes d’un vaste projet dénommé ITS et relatif à la gestion intelligente de la mobilité qui est actuellement mis en œuvre par la Sofico. En pratique, il est question d’équiper les points lumineux, au nombre d’environ 1 000 durant les quatre prochaines années, de différents systèmes de télégestion et de capteurs.

Le futur réseau entièrement connecté, un projet pilote concernant la région liégeoise permettra une modulation selon le trafic et plusieurs cas de figure. Le nouveau centre Perex, inauguré d’ici quelques semaines, pourra également contrôler la situation à distance. Le nouvel éclairage sera quant à lui orienté vers l’utilisation de matériel pérenne et durable, en lieu et place des lampes de sodium. Lequel sera remplacé par des luminaires de type Led qui permettront une économie d’énergie de 76 %, soit une diminution de 166 000 tonnes de CO2 et de 1,3 million de kWh. De quoi donc réjouir les autorités présentes, celles-ci insistant en outre sur l’importance accordée à la sécurité des usagers et sur la création d’emplois estimée à environ 400.Bruno Boutsen