Waremme Il pourrait voir le jour le long de la chaussée Romaine à l’heure où la Ville annonce du neuf en la matière.

La période des vœux touche désormais à sa fin. Soit l’occasion pour les autorités communales de fêter leur personnel mais aussi de faire le point. C’est ainsi qu’à Waremme, le bourgmestre Jacques Chabot (PS) et l’échevin Hervé Rigot (PS) ont présenté ce lundi 27 janvier leurs vœux aux commerçants locaux.

Lors d’une réception organisée à l’hôtel de ville, ces derniers ont donc également fait le point sur l’année écoulée. C’est ainsi que différentes actions réalisées en 2019 en collaboration avec l’Agence de développement local et les commerçants eux-mêmes ont été rappelées. Parmi ces dernières : la mise en valeur des produits locaux, au travers de plusieurs événements.

"Ces activités spécifiques ne doivent pas occulter les initiatives permanentes qui sont le fruit du travail tant des commerçants que de la Ville", ont souligné les édiles. À savoir la traditionnelle braderie, le week-end du client, la nocturne et le Noël illuminé, soit autant d’occasions pour le commerce local de montrer son dynamisme.

Un schéma communal

Il fut aussi question des perspectives pour 2020, l’accent étant mis sur la dynamisation du commerce, et ce, tant au centre-ville qu’en périphérie. À cet égard, il y aura du neuf puisque l’échevin Rigot annonce l’élaboration par un bureau d’études d’un schéma de développement commercial qui doit consister en "une cheville ouvrière". En clair, tout projet d’implantation sera désormais analysé à l’aune de ce dernier.

À cet égard, on a appris en ce début d’année qu’un nouveau projet de centre commercial était revenu à l’ordre du jour. Il a trait en l’espèce à la construction d’un complexe sur plusieurs niveaux le long de la chaussée Romaine, entre le garage Peugeot et le bar Flanagan. Si on n’en est qu’aux prémices, la Ville promet de "ne pas vendre son âme au diable" et de n’accepter que des enseignes (garages, carrelages, espace bien-être…) compatibles avec l’affectation de la zone.

Bruno Boutsen