Alors que toutes les grandes villes de la province de Liège ont annoncé, ces jeudi et vendredi suite au dernier CNS, prendre des mesures plus spécifiques quant au port du masque obligatoire dans certaines zones très fréquentées sur leur territoire, la Ville de Verviers n’a pour l’heure pris aucune mesure particulière dans ce sens. De nombreux Verviétois étaient pourtant dans l’expectative encore ce vendredi. "Merci de signaler les lieux publics verviétois que vous choisirez, je l’espère, pour le port du masque", pouvait-on ainsi lire sur la page Facebook de la Ville.

Mais pour la bourgmestre Muriel Targnion (PS), contactée par nos soins, imposer actuellement le port du masque dans le centre-ville, notamment au niveau des artères commerçantes, n’a pas vraiment de sens étant donné que "la ville n’est pas très fréquentée". Tout qui se sera rendu dans le centre-ville verviétois ces dernières semaines aura en effet pu constater que la ville n’attire plus grand monde. Les chalands se font rares, au grand dam du secteur Horeca et des commerces. Il faut dire que la ville est en chantier, tandis que la crise sanitaire n’arrange rien.

Des contrôles renforcés

Pour la bourgmestre, il s’agit surtout dans un premier temps de renforcer les contrôles policiers aux abords des cafés et des restaurants "qui posent problème, où les mesures ne sont pas toujours respectées", tant en termes d’heure de fermeture que de non-respect de la distanciation sociale.

Toutefois, "cela ne veut pas dire qu’on ne prendra aucune mesure", précise-t-elle. "Dès ce samedi, une patrouille de police covid va faire le tour des établissements où les problèmes se posent. On fera ensuite le point pour analyser les endroits qui nécessitent éventuellement le port du masque".