Namur-Luxembourg

La Province est une dame d’un certain âge, mais c’est avec ce genre d’initiative qu’elle prouve qu’elle a du peps et de la ressource." C’est avec ces quelques mots que Nathalie Demanet, bourgmestre de Havelange, a pris la parole lors de la présentation du nouveau partenariat Province-communes 2014-2016.

Initié en 2011 et donc sous la législature précédente, ce partenariat "ne doit pas être confondu avec un subside aux communes , précise Coraline Absil, députée provinciale en charge de ce dossier. C’est vraiment une volonté de mener à bien des projets ensemble."

Si quelques représentants de différentes communes sont venus exposer les projets développés grâce au premier partenariat (restauration de monuments, création de circuits touristiques,…), ils auront surtout été attentifs aux quelques changements apportés pour le nouveau partenariat 2014-2016.

Si le soutien des services provinciaux et l’enveloppe globale de 2 400 000 € ne changent pas, un nouveau règlement a été établi. "Il a été réalisé sur base du premier appel à projets , précise Coraline Absil. L’objectif est de cadrer le plus précisément possible le fonctionnement de ce partenariat."

Chaque commune bénéfice d’un montant calculé selon trois critères : 20 % du montant sont répartis par commune en fonction de l’indice de cohésion sociale défini par la Région wallonne, 40 % sont répartis de façon égale entre toutes les communes et 40 % sont répartis par commune en fonction du chiffre de la population. "Cette nouvelle clé de répartition à pour effet d’augmenter l’enveloppe de vingt-six communes dont la plupart sont considérées comme petites et ne bénéficient pas de la présence des services provinciaux sur leur territoire."

Sur les trente-huit communes, c’est Namur qui bénéfice du partenariat le plus élevé (308 215 €) et Onhaye du moins élevé (31 404 €). Afin de pouvoir mieux coller aux réalités des inscriptions budgétaires, le collège provincial a fixé des balises temporelles pour la présentation et l’approbation des projets. Les communes devront avoir remis leurs différents projets pour le 30 juin 2015.