Chaudière à bois, secteur d'avenir

Le ministre de l'Energie André Antoine a visité Saint Roch où l'on pense à l'avenir.Les personnes installant une chaudière à bois recevront une prime.

Sah

Le ministre wallon de l'Energie, André Antoine a visité la société Saint Roch productrice de chaudières. À la tête de 120 employés, dont 90 ouvriers, le directeur Luciano Dapra a guidé la visite de la fonderie et de la chaîne de montage, où l'on a élargi la gamme depuis cinq ans. «C'est un secteur d'avenir. Non seulement l'UE réclame des normes environnementales de plus en plus strictes. Mais surtout, le logement wallon est à améliorer au niveau de sa consommation d'énergie. A côté d'une bonne isolation, des chaudières performantes et économes seront de plus en plus demandées» a souligné le ministre.

Leader sur le marché des chaudières au sol en Belgique, Saint Roch commercialise aussi des chaudières murales fioul et gaz à condensation ainsi que les fameuses chaudières à pellets. Bien moins contraignant que ses ancêtres fonctionnant aux bûches, le modèle pour habitation a une autonomie d'une semaine et coûte 5 000€.

«Etre leader en Belgique c'est très bien, mais l'exportation est nécessaire. Nous avons ici une illustration du plan Marshall selon lequel 7 millions d'euros vont être investis pour améliorer les performances.»

Le ministre a signalé enfin que les personnes qui souhaitent installer une chaudière à bois pourront bénéficier, en Région wallonne, d'une prime octroyée à partir du mois de mars, à l'aube du salon Batibouw 2006.

© La Libre Belgique 2005