Lutgen fan d’Anne Delvaux

Sur la page Facebook de la députée européenne, M. Lutgen a félicité Anne Delvaux pour son titre de "meilleur député européen". Mais voilà,...

Nadia Lallemand
Lutgen fan d’Anne Delvaux
©Photo News

Les frères Lutgen continuent de faire parler d’eux. Vendredi, alors que Benoît inaugurait en grande pompe le nouveau musée de la guerre, Jean-Pierre annonçait officiellement, en présence d’Helen Patton, la petite-fille du célèbre général, le rachat des montres du même nom.

Une façon, pour l’aîné de Guy Lutgen, de court-circuiter le cadet ? Le patron des montres Ice-Watch s’en défend. "Cette présentation coïncide, tout à fait par hasard, avec l’inauguration du nouveau musée", a-t-il confié. "Il n’y a pas de lien non plus avec le 70e anniversaire de la Bataille des Ardennes. Le partenariat avec la société française vient d’être conclu, avec l’accord d’Helen Patton, laquelle a pu se libérer pour nous rejoindre."

Toujours est-il qu’au cours de cette même conférence de presse, Jean-Pierre Lutgen a confirmé son "Like" pour Anne Delvaux. Sur la page Facebook de la députée européenne, le patron de la société Ice Watch l’a, en effet, félicitée pour son titre de "meilleur député européen". Il est l’un des 10 827 internautes à avoir cliqué sur la mention "j’aime" (Like) au bas d’un article qui lui était consacré. Et il assume. "Elle est sympathique et compétente. Elle méritait mieux que le sort réservé par le cdH", indique-t-il. "C’est dommage qu’elle ait été écartée. A l’Europe, elle a fait du bon boulot. Je trouve bizarre que mon frère lui ait préféré un syndicaliste."

Pourquoi a-t-il procédé de la sorte ? Jean-Pierre Lutgen a sa petite idée sur la question. "Eh bien, je pense que mon frère voulait lui-même être candidat à l’Europe. Il avait dès lors proposé à Anne Delvaux de ne plus se présenter à ce niveau de pouvoir et d’être échevine à Liège. Comme elle a refusé, il n’allait pas prendre sa place car cela aurait été mal perçu. Il a dès lors, choisi quelqu’un d’autre, en l’occurrence Claude Rolin".

Contacté par nos soins, le président du cdH et bourgmestre de Bastogne a démenti cette information. Il n’entrait, évidemment pas dans ses intentions, de prendre la place d’Anne Delvaux à l’Europe.