Namur: un réveil festif et original!

Ils ont dansé de 6h à 8h30 à l’occasion de la première soirée Awake.

Aerts Benoît
Namur: un réveil festif et original!

Hier matin, la rue de Fer s’éveille tout doucement et calmement. Il faut dire qu’il n’est que 6 heures.. Et pourtant, dans l’espace coworking situé au 4e étage d’un bâtiment jouxtant l’hôtel de ville, la fête commence ! Les portes de l’ascenseur s’ouvrent et le son balancé par le DJ réveille ceux qui ont encore un peu de mal à ouvrir grand les yeux. Bienvenue à la première soirée Awake.

"Ce concept est né à New York mais s’est développé dans d’autres grandes villes comme Londres où ça rencontre un certain succès", confie Nicolas Bonomi, président de l’ASBL Namur-Events. "En Belgique, c’est une première."

De 6 heures à 8h30, une centaine de Namurois se sont donc retrouvés pour entamer la journée de manière pour le moins inédite et originale. "Les gens ont d’abord discuté entre eux avant de commencer à danser vers 7 heures. On ne s’attendait pas à un tel succès puisque c’était complet avec 120 pré-inscrits."

Ces fêtards du matin, pour la plupart des jeunes tentenaires, ont chacun déboursé 13 € pour accéder à la "soirée". "Ce prix comprenait également le petit-déjeuner à volonté." Croissants, pains au chocolat, café, thé ou jus d’orange, pas vraiment ce que les gens ont l’habitude consommer en soirée ! "On y a réfléchi, mais pour nous c’était une évidence de ne pas servir d’alcool. Le but est de permettre aux gens de faire un truc décalé et de se retrouver dans une ambiance musicale et sympa."

Baby-foot ou massage ?

Le jour levé, la piste de danse s’est remplie alors que certains optaient pour une partie de baby-foot ou pour un massage ! On vous le disait, le concept est très original. Il a d’ailleurs suscité une certaine curiosité puisque de nombreux médias étaient également de la fête.

"On a été très surpris quand France 3 nous a contactés pour venir faire un reportage. Ils nous ont dit que c’est un concept qu’ils ne connaissaient pas en France. Une journaliste et son cameraman sont spécialement venus de Lille."

Vers 8h30 , la fête s’est terminée et chacun s’est rendu au travail après ce réveil atypique… En attendant la prochaine édition ? "On pourrait en refaire une, mais on ne sait pas encore où ni quand", conclut l’organisateur.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...