Le soleil a boudé la cavalcade de Florenville

L’air était frais mais la pluie s’est abstenue, à la grande joie des participants.

JDC
Le soleil a boudé la cavalcade de Florenville

Ce dimanche la 65e édition de la cavalcade fleurie de la cité gaumaise a connu un temps frisquet mais la fine pluie du matin n’a pas fait de dégâts sur les milliers de fleurs en papier préparées par les groupes. Ceux-ci ont présenté aux milliers de spectateurs des chars de qualité.

Une fanfare française venue de Chézy sur Marne a eu l’honneur d’ouvrir le cortège. Les groupes de l’entité présentaient chacun un char à thème. Les Trucobezets se sont inspirés de la Rome antique tandis que les Zébulons ont découvert le monstre du Log Ness, Alice au pays des merveilles était représentée par les Yotas, le Roi Lion par les Diddels et la Reine des Neiges par le CDJ de Chassepierre. Les Mogrillots de Mogues (FR), considérés comme florenvillois présentaient un très beau char sur le thème d’Avatar, les Arsouye’s la Fusée Gravity et les Kézako la maison des bonbons. Plus de T’Chafètes cette année mais un revenant, le groupe Fontenoille avec pas moins de 62 participants et leur ferme roulante.

Cette année Bernard la Surprise en était à sa 61e participation au carnaval avec à nouveau une splendide décoration de son vélo transformé en tracteur. Trois Guggenmusik suisses avaient fait le déplacement : la clique des AJT de Neufchatel, la Décapsuleuse de Romont et L’Os Clodos de Vionnaz. Le groupe antillais, les 97 dégrés, était venu en droite ligne de Paris et un groupe néerlandais de percussion brésilienne complétait la participation internationale.

Un budget de 130 000 €

Le Prince Tof 1er qui trônait sur le Mont Olympe entouré de sa cour et de ses gardes marquait la fin du cortège.

Cette belle manifestation a un prix. Pour Michaël Verdun, trésorier du comité le budget du carnaval tourne autour des 130 000 € et nous donne quelques détails : "25 000 € pour les groupes invités sans compter l’hébergement, la restauration, les réceptions etc.…, 20 000 € pour la décoration des chars et bien d’autres frais."

Le mot de la fin revient au président Jean-Marie Syndic : "Dommage que le soleil a boudé Florenville cette année."