Redu: le roi Philippe en visite à l’ESA

Le souverain a découvert le laboratoire de robotique du site.

Belga
Redu: le roi Philippe en visite à l’ESA

En visite au centre de l’Agence spatiale européenne de Redu, mardi, le roi Philippe a assisté à une séance de formation de professeurs de douze pays européens. Ce nouvel espace baptisé e-robotics lab, unique en Europe, propose aux enseignants des 22 pays membres de donner le cours de science dans le cadre de l’exploration martienne. Le local, décoré sur le thème de la planète rouge, dispose d’un sol martien où évoluent des robots télécommandés en Lego.

"Il s’agit d’un programme global d’éducation qui s’adresse à des jeunes de 6 à 28 ans", a expliqué Hugo Marée, responsable du service de l’éducation et de la gestion des connaissances à l’ESA. "On utilise le spatial comme contexte d’apprentissage. Les formations données aux enseignants sont théoriques et centrées sur le développement de charges utiles à bord de fusées, de ballons ou de satellites."

Un nouvel espace

Ce nouvel espace, opérationnel depuis peu, sera complété prochainement par une salle de formation destinée aux étudiants universitaires et un centre consacré au design des satellites. Cette volonté de s’ouvrir sur l’extérieur s’accompagne d’un partenariat avec l’Euro Space Center de Transinne. En effet, les enseignants en formation à l’ESA sont logés à l’ESC. Le programme des stages s’étoffera cet été d’un Robotic Camp.

A l’occasion de la visite du souverain, un robot appelé "King sat" avait été programmé pour jouer les premières notes de la brabançonne et arborer un drapeau belge. Une attention qui a été accueillie avec joie par le souverain.

Au terme de la visite, une structure symbolisant le spatial et l’éducation ainsi qu’une photographie du satellite Sentinelle lui ont été offertes. Les infrastructures permettant de tester après leur lancement les satellites du système de navigation Galileo et le centre de contrôle des satellites Proba ont également retenu l’attention du Roi.

Avant de quitter Redu vers 16 h 30, le souverain a décoré Jean Jacques Dordain, le directeur général de l’ESA, des insignes de Grand Officier de l’ordre de la couronne.