Victoire andalouse au "Grimpday"

Les Espagnols se sont imposés devant les Suisses et les Allemands.

Sébastien Monmart
Victoire andalouse au "Grimpday"

Vingt équipes de policiers, pompiers, militaires et membres de la protection, venus du monde entier ont participé à la 11e édition du Grimpday, un challenge de secours en milieu périlleux. "L’Algérie, pour qui ça aurait dû être une première n’est pas venue. On ne sait pas pourquoi. Vingt équipes, c’est moins que les autres années. Mais on est déjà monté à 36 et là c’était de trop", commente Luc, un des organisateurs.

Les premières épreuves se sont déroulées vendredi soir à la caserne para-commando de Marche-les-Dames avec des ateliers principalement organisés sur les rochers. "L’une de ces épreuves de brancardage et de cordage était particulièrement difficile. Il fallait faire passer la civière dans une corniche, entre deux rochers. Elle a été surnommée l’épreuve de la sueur. Les meilleurs l’ont faite en 34 minutes, les moins bons en 1h25. Pour l’avoir fait avec mon appareil photo, je peux vous dire qu’elle était hard !", sourit Jean-Claude Hittelet, pompier de la zone Nage chargé de la communication.

Cinq épreuves étaient au programme de la journée de samedi. "La première se déroulait dans l’ancienne caserne des pompiers de Namur. Une sorte d’au revoir. Il fallait faire sortir la victime, sur civière, par une fenêtre." La seconde épreuve avait lieu en bord de Meuse face au Parlement wallon. La victime, couchée sur le halage, devait être secourue depuis le trottoir. Enfin, trois autres ateliers avaient lieu sur le site de la Citadelle de Namur. "Parmi celles-ci, une épreuve surprise. La victime à sauver était introuvable et l’intervention nécessitait un chien qui ne quitte pas son maître. Le sauveteur devait donc prendre en charge son chien et la victime. Celle-là, c’était une belle ! Une autre consistait à faire descendre le secouriste au sol, via une poulie mobile, pour récupérer la victime et la remonter de l’autre côté toujours via la tyrolienne", poursuit Luc.

Au terme de ces deux jours de compétition, LEspeleosocorro andaluz Espagne s’est imposée devant le Grimp Genève (Suisse) et la Special Rescue Association (Allemagne). Le Grimp Namur termine en 7e position.