Manhay: le rush dans les pépinières pour les sapins de Noël

Un Nordmann de 11 mètres de haut décorera une Grand-place à Londres.

Nadia Lallemant
Manhay: le rush dans les pépinières pour les sapins de Noël

Effervescence à la pépinière Cornet à Vaux-Chavanne, près de Manhay. A deux jours d’une importante livraison, l’équipe, renforcée par des travailleurs saisonniers, s’activait pour que les sapins de Noël soient prêts dans les délais impartis. 

"Nous avons commencé à couper les sapins de Noël, vendredi", souligne Léon Cornet, le patron de l’entreprise. "Les arbres de grande taille, de plus de 10 mètres de haut, sont abattus en premier. Ils ont été commandés pour décorer des grandes villes et partiront à l’exportation. Celui-ci, haut de 11 mètres (voir photo) décorera une Grand-place à Londres. A l’extérieur, les sapins se conservent pendant plusieurs mois." 

Le pépiniériste, qui produit de 30 000 à 40 000 sapins de Noël annuellement sur plus de 30 hectares répartis dans les communes de Manhay, Marche-en-Famenne, Bastogne et Vielsalm, exporte la majeure partie de sa production en France, en Grande-Bretagne, au Luxembourg et en Espagne. "Les arbres de petite taille qui seront vendus en jardinerie en Belgique ne seront coupés que dans une quinzaine de jours", poursuit-il. "Ils ont tous été étiquetés par les grossistes eux-mêmes. Sur les étiquettes figurent le code client, la taille de l’arbre et le label ‘Véritable’, une marque déposée par les producteurs ardennais. Ce label de qualité garantit que le sapin possède les caractéristiques physiques et morphologiques requises." 

 Le Nordmann continue à avoir la cote. Cette essence représente 70 % de sa production, contre 20 % d’épicéa et 10 % de Fraseri. Selon le pépiniériste, les conditions météo ont, cette année, été favorables et la production est de très bonne qualité. Dans l’ensemble, les prix restent stables par rapport à l’année dernière. Dès le début décembre, il mettra en vente, au magasin de la pépinière, ses Nordmann entre 20 et 35 euros. Les épicéas coûteront dix euros de moins. Les travaux de coupe et de conditionnement seront terminés à la mi-décembre.