Le Belmouth à base de vin namurois

Marie Adam
Le Belmouth à base de vin namurois

La Wallonie se fait de plus en plus connaître pour ses vins et certains domaines se font agréablement remarquer. Le vignoble du Domaine du Ry d’Argent, situé à Bovesse, a fourni un des éléments principaux du premier vermouth 100 % belge, le Belmouth.

Le produit sort cette semaine dans les magasins du groupe Delhaize, à l’origine du projet. Pour le processus de création, il s’est adjoint le talent de Jean-François Baele, le propriétaire du domaine, et celui des maîtres-distillateurs de la Distillerie de Biercée, sur l’entité de Thuin. Le viticulteur namurois collabore depuis dix ans avec l’enseigne de supermarchés. "Nous avons planté des cépages interspécifiques assez résistants. Pieter-Jan Cuyvers de Delhaize m’a proposé de travailler avec la Distillerie de Biercée. Nous nous sommes rencontrés et j’ai fait goûter deux échantillons de mes produits", explique Jean-François Baele. "On a opté pour le Cabernet Jura qui laisse un goût de cassis en bouche."

Ce vin rosé a servi de base au vermouth, un produit d’origine italienne qui fait son retour sur le marché des spiritueux. Les maîtres-distillateurs ont fait le reste. "Je voulais respecter le vin de Jean-François. Il n’y a pratiquement pas de sucre ajouté pour conserver sa fraîcheur", ajoute Pierre Gérard de la Distillerie. "Ensuite, j’ai utilisé plusieurs produits typiquement belges, comme le houblon, l’aspérule odorante, la racine de chicorée torréfiée."

Pur ou en cocktail

Cinq mille bouteilles de Belmouth ont été produites. Cette petite production est liée à la matière première. "Notre production de vin est limitée puisque nous n’avons qu’un hectare de ce cépage pour l’instant", précise encore Jean-François Baele. La boisson devrait avoir son petit succès à l’approche des fêtes. Le Belmouth se boit pur ou en cocktail.M.Ad.