Pas de poursuites contre Quentin Dujardin après ses concerts illégaux

Il n'y aura pas de poursuites après le concert de Quentin Dujardin dimanche à l'église de Wierde (Namur), a indiqué le bougrmestre de Namur et chef de la police locale, Maxime Prévot.

Pas de poursuites contre Quentin Dujardin après ses concerts illégaux
©JC Guillaume
Belga

"En qualité de bourgmestre en charge de la Culture, j'ai demandé que la police n'intervienne pas", a déclaré Maxime Prévot, en marge de la présentation lundi du bilan annuel de la zone de police Namur-Capitale.

Ce geste était exceptionnel et ne signifie pas que les concerts sont dorénavant autorisés sur le territoire communal. "Cette tolérance était une manière de donner un signal de soutien au secteur culturel qui a besoin de retrouver de la respiration, comme les citoyens", a précisé M. Prévot.

"C'est un one-shot qui n'a pas vocation à devenir systématique. En tant que bourgmestre en charge de la police, je suis aussi chargé de faire respecter le prescrit légal, que les règles me plaisent ou non", a conclu M. Prévot.

Dimanche après-midi, Quentin Dujardin a donné trois concerts de 40 minutes en l'église de Wierde "devant 15 personnes" à chaque reprise et "dans le respect des normes sanitaires", a précisé le guitariste.

Le 14 février dernier, le musicien avait démarré à Crupet sa tournée de concerts dans les églises, mais son concert avait été interrompu par les forces de l'ordre après 5 minutes. Le procureur du Roi de Namur avait décidé de ne pas entamer de poursuites.

La police n'était pas intervenue lors de ses concerts à Watermael-Boitsfort le 12 mars dernier.