"On ne se donnera pas en spectacle !" : fin de conseil communal tendue à Libramont ce mardi soir

En cause ? L'accès aux conseils communaux en vidéo sur Youtube

"On ne se donnera pas en spectacle !" : fin de conseil communal tendue à Libramont ce mardi soir
©DR
L.T.

Ce fut un conseil communal assez calme dans l’ensemble, jusqu’au point 25 concernant la diffusion en direct du conseil. L’opposition (LIBR@VOUS), via Guillaume Hotton, s’inquiète en effet et souhaite savoir pourquoi les derniers conseils communaux ne sont plus accessibles sur la page YouTube de la commune.

"En général, les conseils communaux sont regardés après-coup par le citoyen. Certains conseils sont même visionnés jusqu’à 1000 fois. Vous parlez souvent de transparence, mais on constate que vous ne faites rien pour respecter vos engagements en ce sens. Pourquoi d’autres communes de la Province les laissent-ils sur le Net et qu’à Libramont, ils sont supprimés ?", dit-il en substance. Ce à quoi l’échevin Jonathan Martin répond qu’il n’y a rien d’illégal, qu’il s’agit d’un choix. "Les enregistrements du conseil ? Nous ne sommes pas obligés de les laisser accessibles. La transparence ? Ce n’est pas un souci, nous sommes en direct ici, non ? Les PV/rapports des conseils sont accessibles sur la page de la ville. Les médias sont également là pour retranscrire les débats. Pourquoi avons-nous décidé de ne pas laisser les conseils sur YouTube ? Car la période est assez trouble, on sent le mal être de la population. Garantissons donc une sérénité dans notre communication et tenons-nous en aux faits."

 Une réponse qui ne plait pas à l’opposition. "Votre réponse m’étonne, il faut justement avancer et montrer un signe d’ouverture. Vous savez, quand le citoyen lit un gros titre dans le journal, il s’arrête là. Quand il peut visionner la vidéo du conseil, il peut se faire une autre opinion…", ajoute-t-il. C’est à ce moment qu’intervient la bourgmestre pour mettre fin à cette discussion qui devenait un peu tendue. "C’est bon, merci ! On ne se donnera pas en spectacle ce soir", conclut Laurence Crucifix.