La situation se stabilise en Province de Luxembourg, "mais la décrue sera lente"

La situation semble s'améliorer du côté de la Province de Luxembourg, après deux jours passés sous des trombes d'eaux.

La situation se stabilise en Province de Luxembourg, "mais la décrue sera lente"
© BELGA
Belga avec rédaction

Les prévisions météo n'annoncent pas de grosses pluies dans les prochaines heures, rapportent nos confrères de la RTBF. Les débits enregistrées en différents points de l’Ourthe sont en train de baisser. "La situation ne devrait donc plus s’aggraver… mais la décrue sera lente", précise la Province à la RTBF. "Les opérations de sauvetage et d’évacuation sont pratiquement terminées."

Plus de 2000 missions

La zone de secours Luxembourg a effectué plus de 2.000 missions ces mercredi et jeudi en raison des inondations qui ont frappé la province du Luxembourg. Environ 800 personnes ont dû être évacuées ou déplacées par les pompiers durant ces deux jours, rapporte le commandant de la zone, Stéphane Thiry. Les interventions menées par la zone de secours Luxembourg depuis mercredi matin en raison des intempéries concernaient essentiellement le nord de la province.

"Depuis hier matin, cela représente 2.080 interventions, 170 pompiers engagés sur le terrain, et environ 800 personnes évacuées ou déplacées sur les deux jours", précise le commandant de la zone de secours Luxembourg Stéphane Thiry. La zone déplore également la perte de cinq véhicules. "Cela montre aussi la difficulté de ce genre de mission. C'est une grosse perte pour la zone", poursuit le commandant.

Après avoir été confrontées à des torrents provoqués par les eaux de ruissellement mercredi, plusieurs communes du nord de la province du Luxembourg, dont La Roche, Rendeux, Hotton et Durbuy ont dû faire face au débordement de l'Ourthe survenu jeudi matin. "Le débit de la rivière a atteint les 225m³/seconde. Du jamais vu en 30 ans d'enregistrement", commente le bourgmestre de La Roche, Guy Gilloteaux.

Les inondations ont notamment frappé la vieille ville de Durbuy pour la première fois depuis l'installation des murs anti-crues dans les années 1990, rapporte le bourgmestre Philippe Bontemps.