Sortie de crise à Neufchâteau avec une nouvelle majorité et un nouveau bourgmestre

Un nouvel accord de majorité entre l'actuelle minorité "Agir Ensemble" et la "3e Piste", déjà présente dans la majorité, a été scellé à Neufchâteau, mettant fin à une nouvelle crise politique dans la commune ardennaise, ont confirmé samedi lors d'une conférence de presse les deux nouveaux partenaires.

Sortie de crise à Neufchâteau avec une nouvelle majorité et un nouveau bourgmestre
©EDA
Belga

Une nouvelle majorité va se former à Neufchâteau par une alliance entre l'actuelle minorité "Agir Ensemble", emmenée par François Huberty qui deviendra bourgmestre, et la "3e Piste" de Mariline Clementz qui était déjà échevine. Cet accord, rendu officiel lors d'une conférence de presse samedi matin, met fin à une nouvelle crise politique dans la commune ardennaise. Le 15 octobre dernier, la bourgmestre Michèle Mons delle Roche (Pour Vous) avait remis sa démission et annoncé son intention de siéger comme indépendante, expliquant être en désaccord avec son groupe. Dans la foulée, son colistier, le président du conseil communal, Philippe Bruliau, avait également annoncé quitter le groupe "Pour Vous" et siéger comme indépendant.

Dans les faits, la majorité se retrouvait minoritaire. A la suite du second scrutin communal de juin 2019 à Neufchâteau, organisé après l'annulation de celui d'octobre 2018 sur fond de suspicion de fraude électorale, la liste "Agir Ensemble" du bourgmestre sortant Dimitri Fourny et la liste "Pour Vous" de son adversaire Yves Evrard s'étaient retrouvées à égalité de neuf sièges sur 19 au conseil communal. La "3e Piste", avec son unique siège, avait alors noué une alliance avec "Pour Vous", renvoyant la liste de Dimitri Fourny dans l'opposition. Un nouveau recours auprès du gouverneur du Luxembourg avait prolongé les affaires courantes et le nouveau conseil communal n'avait été installé qu'en mai 2020.

Yves Evrard avait, lui, choisi de rester député wallon plutôt que de retrouver son poste de maïeur, perdu en 2012 face à Dimitri Fourny. Michèle Mons delle Roche, ancienne procureur du roi de Marche mais novice en politique, était alors devenue bourgmestre.

Mais 18 mois après le début effectif de la nouvelle législature, des dissensions sont apparues publiquement au sein du groupe "Pour Vous". Dans un premier temps, l'hypothèse d'un collège minoritaire avait été évoquée. Mais la semaine dernière, Mariline Clementz, rejetant cette option, avait décidé de démissionner à son tour de son poste d'échevine ; constatant une rupture "profonde et définitive" au sein du groupe de son partenaire de majorité.

La "3e Piste" retourne donc en majorité mais avec un autre partenaire. Dimitri Fourny, ayant démissionné voici quelques mois du conseil communal de Neufchâteau et même tourné la page de la politique, le poste de bourgmestre revient donc à son successeur, et second en termes de voix de préférence, François Huberty.

"Dès le début de la crise, avec mon groupe, nous avons ouvert les bras", a indiqué François Huberty lors de la conférence de presse. "Aux poings fermés, nous avons préféré les bras tendus. Au conflit, j'ai souhaité une période de sérénité qui doit aussi guider l'avenir. Nous avons besoin d'une confiance partagée".

Bien que des contacts aient eu lieu, la piste d'une "union sacrée", à savoir l'alliance entre "Agir Ensemble" et "Pour Vous", n'a donc pas abouti.

Mariline Clementz, qui restera échevine, parle de "soulagement et d'espoir" alors qu'elle a confié avoir connu des mois difficiles. La chef de file de la "3e Piste" relève que la liste "Agir Ensemble" a évolué depuis juin 2019, en raison notamment de certains départs. "Le groupe a changé, c'était important", dit-elle.

Le nouveau pacte de majorité sera déposé lundi et le conseil communal de Neufchâteau devrait se réunir le 19 novembre pour l'entériner.