Covid-19 : la vaccination des enfants débute ce mercredi en province du Luxembourg

La poupée Kiwanis comme support de la communication à Arlon, Bastogne, Libramont, Marche et Virton.

Covid-19 : la vaccination des enfants débute ce mercredi en province du Luxembourg
©AFP
Nadia Lallemant

La vaccination des enfants contre le coronavirus débute ce mercredi 19 janvier dans cinq centres de la province de Luxembourg, en l'occurrence à Arlon, Bastogne, Libramont, Marche et Virton. Des services clubs ont décidé de confier au personnel soignant la poupée Kiwanis pour apaiser les petits.

" La vaccination reste un moment potentiellement stressant pour les enfants, même si bien entendu elle se fait sur base volontaire
, souligne Christian Massard de l'ASBL Kdolls de Marche. La poupée Kiwanis, qui a pour mission de rendre le séjour de l'enfant à l'hôpital et son contact avec le monde médical moins stressant, a toute sa raison d'être dans ces circonstances."

En collaboration avec la coordination médicale des centres provinciaux, la poupée Kiwanis sera présente, dès ce mercredi, dans les cinq lieux de vaccination pour permettre aux médecins et infirmières de présenter et expliquer l'acte vaccinal, soit dans le box de vaccination, soit lors de l'accueil des enfants.

" Il n'est pas prévu de donner une poupée à chaque enfant comme un cadeau ou récompense, mais de la confier au personnel soignant, comme support de leur communication et des mots apaisant qu'ils adresseront aux enfants", poursuit Christian Massard.

Cette action menée en province de Luxembourg par les Clubs Kiwanis d'Arlon, Bastogne, Durbuy, Florenville, Martelange, les Ladies-Salm de Vielsalm et l'ASBL Kdolls de Marche se déploie également dans différents autres lieux du pays, à l'initiative des clubs Kiwanis locaux et/ou à la demande des centres de vaccination.

Les initiateurs de la démarche précisent qu’il ne s’agit pas d’une prise de position en faveur de la vaccination des enfants, mais d’une initiative prise pour rendre moins stressante une situation que ces enfants vont vivre.

Sur le même sujet