Le Bunker, lieu de fête des étudiants namurois, rouvre progressivement ses portes

Les activités organisées sont légèrement différentes des grandes fêtes d'autrefois.

J.F.
Le Bunker, lieu de fête des étudiants namurois, rouvre progressivement ses portes
©facebook le bunker

À Namur, le Bunker représente une institution. Tous les étudiants de la ville désireux de faire la fête connaissent en effet cet endroit. Covid oblige, le Bunker est resté fermé plus d'un an. Mais, depuis quelques mois, il rouvre doucement ses portes, explique la RTBF. Pas question toutefois d'organiser de grosses soirées comme avant, le Bunker a privilégié les soirées assises, avec un petit nombre de personnes par table.

"Les gens viennent ici comme s'ils venaient dans un café", explique Germain Tixhon, responsable animation à l'Assemblée générale des étudiants de l'UNamur.

Au lieu des 1000 personnes qu'il pouvait accueillir, le Bunker en accueille aujourd'hui environ 220.

Les étudiants espèrent toutefois que l'endroit pourra vite réhéberger les grandes fêtes dont il avait l'habitude.