Suspicions d’administration de drogue au bal à Dampicourt : 11 victimes ont déposé plainte

Quatre pensent avoir reçu une injection, les sept autres suspectent la présence d’une substance dans leur verre

N.L.
Suspicions d’administration de drogue au bal à Dampicourt : 11 victimes ont déposé plainte
©D.R.

Anne-Sophie Guilmot, substitut du procureur du Roi et magistrate de presse au parquet du Luxembourg, vient de faire le point sur le dossier de suspicions d’administration de drogue rapportées par plusieurs jeunes femmes lors du bal organisé dans la nuit du 30 avril au 1er mai à Dampicourt.

" A ce jour, 11 victimes ainsi que le club des jeunes de Dampicourt ont déposé plainte auprès des services de police, précise la magistrate dans un communiqué. Sept jeunes femmes sont mineures, quatre sont majeures."

Anne-Sophie Guilmot ajoute que les plaignantes rapportent divers symptômes ressentis lors de la soirée et après, notamment : nausées, vomissements, perte de connaissance, trou de mémoire, maux à la tête, à la nuque et au ventre, somnolence, salivation plus forte, mal aux yeux.

Si quatre victimes pensent avoir reçu une injection à leur insu durant la soirée, les sept autres suspectent plutôt la présence de substance dans leur verre.

Parmi les victimes, huit d’entre elles ont subi un prélèvement sanguin et/ou urinaire. Les résultats ne sont pas encore connus à ce jour. L’enquête suit son cours.