Expulsion de 240 scouts flamands de leur camp dans les Ardennes : l'affaire portée devant le Conseil d'Etat

Le groupe de scouts de Wilrijk qui a reçu l'ordre de la police de quitter son camp à La Roche-en-Ardenne après des plaintes pour nuisances, a décidé d'entamer une procédure d'urgence contre cet ordre auprès du Conseil d'État, a confirmé la direction du groupe mercredi soir. Une décision est attendue jeudi ou vendredi.

La Rédaction (avec Belga)
Expulsion de 240 scouts flamands de leur camp dans les Ardennes : l'affaire portée devant le Conseil d'Etat
©BORTELS CHRISTOPHE

Le groupe de scouts Oosterveld du district anversois de Wilrijk s'était retrouvé sur le site de La Roche pour son camp d'été, après que leur site loué à Hotton soit devenu soudainement indisponible. Ces derniers jours, cependant, plusieurs voisins s'étaient plaints, entre autres, de nuisances sonores. Le maire de La Roche a donc décidé de renvoyer le groupe quelques jours avant la fin du camp.

Jusqu'à présent, les tentatives de médiation ont été infructueuses. La fédération Scouts en Gidsen Vlaanderen a déclaré faire preuve de compréhension à l'égard des préoccupations des habitants du quartier, mais a espéré qu'un compromis pourrait encore être trouvé. Comme le groupe de scouts devait en principe partir mercredi après-midi et qu'il n'y a toujours pas de solution, la section de Wilrijk a décidé de s'adresser au Conseil d'État.

Les chefs du groupe disent qu'ils ont l'intention de rester sur le site du camp pendant la nuit de mercredi à jeudi. Pour l'instant, rien ne sera démoli, semble-t-il.