Bièvre: une sanction originale mise en place pour punir des scouts turbulents

La saison d’été en Belgique est réputée pour être celle des camps scouts, avec parfois son lot de problèmes occasionnels. Michaël Modave, bourgmestre de Bièvre, a trouvé des solutions constructives face aux gênes parfois occasionnées.

Bièvre: une sanction originale mise en place pour punir des scouts turbulents
© BELPRESS

La commune de Bièvre voit chaque année des milliers de scouts déferler sur ses terres (environ 5.000 scouts cet été), pas toujours calmement.

Ce fut encore le cas cet été avec un groupe de huit scouts flamands qui se rendaient en hike (marche qui se fait en patrouille et sans la présence des chefs) dans le village de Baillamont. Ceux-ci, turbulents, auraient embêté des enfants.

Une punition productive

Le bourgmestre de Bièvre Michaël Modave a donc décidé de sévir mais a voulu tenter de rendre cette punition constructive en allant à la rencontre des dirigeants du camp.

Il a proposé aux scouts "une solution alternative, décidée en accord avec les chefs de ces scouts, utile à la communauté et qui doit les conscientiser", explique le bourgmestre au journal L'Avenir.

C’est ainsi que les responsables ont nettoyé les cimetières de Baillamont et de Monceau-en-Ardenne plutôt que d’avoir à payer une amende de 350 euros.

Un succès

"On a discuté à la fin avec eux, il y a une remise en question, ils réfléchissent, je pense que c'est réussi", a déclaré Michaël Modave. Les scouts se sont aussi exprimés sur leur situation: "C'était la meilleure chose à faire, sinon nous aurions été virés. Au moins, on rigole un peu quand même".

Cette action n'était pas sans précédent puisque le bourgmestre avait aussi fait des compromis avec d'autres camps scouts, comme l'année dernière: "Maintenant on n'hésite plus, quand c'est possible.On va plutôt vers quelque chose de constructif plutôt que simplement coller les amendes et les avertissements. On le fait aussi parallèlement, mais c'est important qu'il y ait un acte réparateur", explique Michaël Modave.

Il s’agira donc d’une bonne leçon pour les jeunes scouts et d’une bonne action envers la commune après leur méfait.