Incendie impressionnant dans le centre de Tamines : un blessé, de lourds dégâts

Les anciennes fonderie Tamines Domine ont été ravagées par un incendie ce jeudi soir. Plusieurs hangars et voitures ont brulé.

S.G
Incendie impressionnant dans le centre de Tamines : un blessé, de lourds dégâts
©EDA

Il était 19h50 jeudi quand une énorme colonne de fumée noire visible à des kilomètres à la ronde s’est élevée dans le ciel et provenant du quartier de la gare de Tamines. Les anciennes fonderies Tamines Domine situées rue Victor Lagneau étaient en feu.

Cet immense complexe, qui fut une fierté de la région il y a belle lurette, est reconverti en différents hangars morcelés depuis une vingtaine d’années, après avoir accueilli le dépôt DV meuble. Parmi les différentes sociétés exploitant des hangars, on note une entreprise de peinture, une carrosserie, un dépôt de peinture, un dépôt de feu d’artifice, de cercueils et bien d’autres tout aussi hétéroclites.

Très rapidement, d’immenses flammes de plus de 10 mètres de haut se sont échappées d’une toiture et ont ravagé plusieurs hangars et leurs contenus. Un pompier de passage a prévenu l’arsenal et a fait évacuer et mettre à l’abri la vingtaine d’enfants se trouvant dans le club de judo mitoyen Kodokan, qui ne s’étaient rendu compte de rien.

Les pompiers de la zone Val de Sambre dirigés par le colonel Marc Gilbert se sont rendus sur les lieux avec plusieurs autos-pompes, trois camions citernes, une auto-échelle, un véhicule logistique et une ambulance. Le feu ravageait une carrosserie, un dépôt de voiture ainsi que l’entreprise de peinture, et menaçait les autres boxes.

Plusieurs explosions ont été entendues et l’intensité du feu était telle que toute progression interne était impossible. Des norias de citernes se ravitaillant aux différentes bouches situées dans le zoning du Pré des Haz alimentaient la dizaine de lances à eau mises en action.

Vers 21h30, l’incendie semblait maîtrisé mais loin d’être circonscrit car des voitures se trouvant au sous-sol continuaient de brûler en dégageant une fumée âcre. À l’heure d’écrire ces lignes, la structure de la toiture du bâtiment d’où le feu est parti menaçait de s’effondrer ; atteindre le cœur du foyer au sous-sol était très risqué. Un panache de fumée était toujours visible de loin.

Les policiers de la zone Samsom ont bouclé le quartier et une déviation a été mise en place. Selon les premiers éléments, l’origine du feu serait accidentelle, et proviendrait d’un travail de soudure dans une carrosserie. Un homme a été brûlé et a été conduit vers le CHR Val de Sambre d’Auvelais.

Le travail des pompiers allait se poursuivre une bonne partie de la nuit.