Dinant: 8 ans pour le viol d’une fille de 11 ans

Le prévenu avait fait 800 kilomètres pour retrouver la victime qu’il avait rencontrée sur les réseaux sociaux.

Belga
Dinant: 8 ans pour le viol d’une fille de 11 ans
©BELGA

Le tribunal correctionnel de Dinant a condamné un Français de 23 ans à huit ans de prison pour attentats à la pudeur et viol sur une fille de 11 ans, commis en décembre dernier dans l’arrondissement judiciaire de Dinant.

Originaire de Carpentras (France, Vaucluse), le prévenu avait fait 800 kilomètres pour rencontrer cette jeune fille dont il avait fait la connaissance sur un site de messagerie instantanée. "Elle m'a d'abord dit qu'elle avait 15 ans puis, après avoir longuement parlé, qu'elle en avait 13. Malgré cela, on a continué à parler", avait expliqué le prévenu.

Après trois jours de chat sur Internet, le Français a décidé de venir la rencontrer en Belgique. Il a réservé deux nuits d’hôtel dans la région. Les caméras de surveillance les ont montrés, s’embrassant à la piscine ou dans l’ascenseur.

La jeune fille affirme qu’il y a eu une relation sexuelle complète non consentie, ce que le prévenu conteste. Vu l’âge de la fillette, il ne pouvait de toute manière y avoir consentement. Pour le ministère public, les relations sexuelles étaient établies par le fait que les ADN de chacun ont été retrouvés dans les sous-vêtements de l’autre.

C’est la mère de l’adolescente qui avait donné l’alerte. Lorsqu’elle s’est rendue ce 2 décembre 2021 à 16 h 30 pour récupérer sa fille à l’école, on lui a expliqué qu’elle n’était pas venue. La fille a pu être retrouvée grâce à la géolocalisation de son téléphone. (D’après Belga)