Plusieurs milliers d'enseignants mécontents attendus jeudi dans le centre de Namur

Ce sera la quatrième grande manifestation depuis le début de l'année.

Belga

Après Bruxelles en février dernier, Mons en mars, Liège en mai, les syndicats enseignants organiseront ce jeudi dans le centre de Namur leur quatrième grande manifestation depuis le début de l'année. Plusieurs milliers de profs sont attendus dans le centre de la capitale wallonne. Par cette action, le front commun syndical entend dénoncer à nouveau le projet du gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles d'instaurer une nouvelle procédure d'évaluation pour les enseignants, la surcharge de travail administratif générée par les plans de pilotage des écoles, ainsi que les incertitudes concernant l'avenir de l'enseignement qualifiant appelé à être réformé.

Les syndicats réclament également un meilleur respect du nombre maximal légal d'élèves par classe. Au printemps dernier, le gouvernement avait accepté de mettre sur pied un groupe de travail avec les syndicats pour tenter d'améliorer les choses.

"Ce groupe de travail nous laisse toutefois sur notre faim", commente mercredi Roland Lahaye, secrétaire-général de la CSC-Enseignement, interrogé par Belga. "On nous a clairement dit que tout changement devrait se faire à coût constant, sans moyens financiers complémentaires donc", dénonce-t-il.

Les manifestants sont appelés à se regrouper sur le coup de 10h30 rue des Bourgeois avant de s'élancer pour un cortège qui parcourra les rues du centre de Namur jusqu'à la Place Saint-Aubin, où plusieurs discours syndicaux seront prononcés vers 12h30.

Lors de leur dernière manifestation à Liège en mai, les syndicats avaient réussi à rassembler quelque 15.000 participants. "Nous espérons atteindre au moins le même nombre demain", conclut M. Lahaye.