Namur-Luxembourg La commune réclame, à présent, le maintien d’une permanence pour les déclarations fiscales.

La commune de Vielsalm va continuer à se battre pour maintenir un service de proximité à la cité administrative. Cette déclaration du bourgmestre Elie Deblire, en réponse aux reproches formulés par l’écologiste François Rion, a surpris au récent conseil communal. En effet, tous les services des finances ont été transférés, voici quelques mois, à Bastogne ou à Marche-en-Famenne.

Le bâtiment est aujourd’hui inoccupé. "Pendant des années nous avons multiplié les démarches pour conserver cette proximité mais nous n’avons pas été entendus, a rappelé le bourgmestre. Dans le cadre de la procédure d’acquisition du bâtiment, nous allons négocier avec le fédéral afin d’obtenir le maintien d’une permanence pour les déclarations fiscales. Des agents pourraient faire du télétravail et recevoir les citoyens lorsque la commune sera propriétaire."

Une polyclinique pilote

L’échevin des Finances, Thibault Willem, a annoncé qu’un montant de 2 000 000 d’euros est inscrit au budget 2019 pour l’achat du bâtiment des finances, en ce compris la maison du concierge, avec la vente d’une aile à la mutualité socialiste.

"Ce budget devrait être le dernier sous Crac, a annoncé le premier échevin. En effet, un remboursement anticipé de 76 000 euros des derniers emprunts contractés en 2004 et 2005 permettra à la commune de sortir de la tutelle du Centre régional d’aide aux communes et de retrouver une autonomie dans la confection du budget ainsi qu’une balise d’emprunt de 200 euros, au lieu de 150, par an et par habitant."

La future affectation de la cité administrative, à savoir, outre la mutualité socialiste, les bureaux du CPAS et de l’Agence de développement local, a été contestée par François Rion. "Un tel bâtiment, quasi neuf, devrait davantage être mis en valeur, a-t-il relevé. La polyclinique pourrait, par exemple, y être installée."

Le bourgmestre a rappelé que l’intercommunale de soins de santé Vivalia projette de construire une polyclinique pilote à côté de la maison de repos et de soins La Bouvière.

À la question d’André Boulangé, relative à l’absence de maison médicale à Vielsalm, Elie Deblire a annoncé, par ailleurs, que des cabinets médicaux seraient aménagés pour des médecins généralistes dans la nouvelle polyclinique.