Michaël Brohé et Stéphanie Schlamp, reconnus coupables lundi d’assassinat et de tentative d’assassinat sur Robert Robert et Prescillia Greuse à Walcourt le 14 novembre 2017, ont été condamné mardi à 25 ans de prison par la cour d’assises de Namur.

Dans son arrêt, la cour d’assises a pris en compte la gravité extrême des faits et leurs conséquences, à savoir la mort violente de Robert Robert et les séquelles physiques et psychologiques dont souffre aujourd’hui Prescillia Greuse.

La cour d’assises a reconnu de circonstances atténuantes à Michaël Brohé : son absence d’antécédents, son investissement pour sa famille, sa dépendance à la drogue et la qualité et le sérieux qui lui étaient reconnus dans le cadre de sa profession, gages de réinsertion. Pour Stéphanie Schlamp, l’absence d’antécédents et ses carences éducatives ont été retenues.

Dans son réquisitoire, l’avocat général Marganne, avait demandé aux jurés de ne pas infliger une peine inférieure à 25 années de prison à Brohé et Schlamp.