Le bourgmestre Benoît Lutgen et les mandataires communaux lui rendent hommage

André Neuberg, fondateur du Musée en Piconrue, dénommé le Piconrue-Musée de la Grande Ardenne depuis le printemps 2019, est décédé, à l’âge de 83 ans, le 1er mai, à Bastogne.

"Nous avons appris son décès avec tristesse", souligne le bourgmestre Benoît Lutgen, dans un communiqué. " Notre ville perd un de ses plus fidèles serviteurs, dans le sens le plus noble du terme. Un pionnier, un humaniste, une forte personnalité, un caractère généreux et entier. Un bâtisseur."

Selon le bourgmestre, le terme a rarement été aussi bien porté. "C’est pierre par pierre, avec autant d’enthousiasme que de persévérance qu’André Neuberg a construit dès les années 80 ce qui est devenu l’un des beaux fleurons de Bastogne, de notre province du Luxembourg, et au-delà des frontières, de l’Ardenne tout entière."

Comme tant d’autres gens en Ardennes, André Neuberg s’intéressait au patrimoine, à la nécessité d’en transmettre les valeurs aux nouvelles générations. Il s’intéressait particulièrement aux témoignages de l’art religieux dont il regrettait la dégradation, notamment en raison de vols. Il a eu l’idée d’un musée pour le préserver et le valoriser.

Professeur de langues au Petit Séminaire de Bastogne, il y a trouvé le soutien nécessaire pour créer, en 1984, le Musée en Piconrue. Il en a été l’administrateur-délégué, en lien étroit avec le regretté Jean-Marie Doucet qui apportait sa caution scientifique.

"Au fil des années, sans renier la référence initiale, Piconrue s’est ouvert à d’autres types de patrimoine pour devenir un musée d’ethnologie, de légendes, d’art religieux et de croyances populaires", poursuit Benoît Lutgen. "André Neuberg avait cette force de caractère qui a permis d’avoir dans notre cité une belle part de notre histoire, de nos histoires. Son jusqu’au boutisme nous permet aujourd’hui et pour longtemps encore de mieux connaître nos racines et de mieux appréhender et comprendre notre quotidien."

Benoît Lutgen et l’ensemble des mandataires présentent à son épouse Béatrice et à toute sa famille leur sympathie émue.