"J’en ressens le besoin et je trouve normal de me soigner, cela ne doit pas être vu comme un sacrifice."

Jean-Michel Saive