Bastogne

Emploi: non au sexisme!

Esthéticienne, technicienne de surface, institutrice maternelle, des métiers réservés aux femmes? Et que penser des professions de pompier, gendarme, ingénieur le plus souvent exercées par des hommes? Certains métiers sont en effet très "typés" dans l’imaginaire collectif. Les filles comme les garçons hésitent à s’y engager, et pas seulement à cause de la peur du qu’en-dira-t-on.

Partant de ce constat, la province de Luxembourg, via le service Egalité des chances placé sous la responsabilité du député provincial Jean-Marie Carrier, organise un "Boy’s day/Girl’s day" le jeudi 22 avril prochain. L’institution provinciale s’est entourée de nombreux partenaires: Infor Jeunes Luxembourg, la CSC Luxembourg, le Comité subrégional de l’emploi et de la formation, les Cefa, la FGTB Luxembourg et l’Ecole de la deuxième chance.

"I l s’agit d’une journée d’action qui invite les jeunes de 3e et 4e année à aller à la rencontre de témoins exerçant des métiers et professions atypiques du point de vue du genre" , précise-t-on. Neuf écoles de la province de Luxembourg sont déjà inscrites. Plus de 170 jeunes filles et garçons seront ainsi concernés.

Un des objectifs de cette initiative pour le moins originale? "Encourager les jeunes à faire dépendre leur choix professionnel de leurs intérêts et capacités personnels plutôt que de préjugés liés au sexe, et les amener ainsi à diversifier leurs choix professionnels, mais aussi leurs choix de vie", conclut-on. Il s’agit d’une première en Région wallonne.

Plus d’infos : 084.31.22.66.