Namur

Il avait provoqué la mort de son collègue par négligence

Ce jeune homme de 27 ans, électromécanicien chez Carmeuse, accusé d’avoir provoqué la mort d’un collègue il y a 2 ans, a bénéficié de la suspension du prononcé avec un sursis de 3 ans suite au jugement rendu récemment par le tribunal correctionnel de Namur.

Lors de l’audience préliminaire de mi-février, toutes les parties s’étaient accordées à reconnaître à ce monsieur l’absence d’intention de nuire lorsque les faits sont survenus et de rappeler qu’il bénéficiait de l’estime de son employeur et de tous ses collègues. Le tribunal a finalement suivi la requête du procureur Mottiaux au moment de prendre sa décision dans cette affaire malheureuse qui a marqué le jeune homme, ses proches et ceux de la victime.