Les élèves de deuxième primaire des écoles communales ne reprendront pas les cours, ont annoncé jeudi les autorités namuroises.

Elles estiment qu'il est impossible de respecter strictement les mesures de sécurité et ont préféré limiter l'accueil aux sixième et première primaires. La reprise des cours pour la première et la dernière années des primaires est demandée par la circulaire de la Fédération Wallonie-Bruxelles. En revanche, possibilité est laissée de mettre fin à l'année scolaire en deuxième primaire. C'est ce choix qui a été fait par la Ville de Namur pour ses établissements.

"Depuis dix jours, les directions de nos écoles et leurs enseignants s'affairent à préparer cette rentrée dans les meilleures conditions sanitaires", a expliqué la commune. "Or, force est de constater que le respect strict des consignes de sécurité ne permet pas, dans la plupart des écoles communales, d'accueillir ces trois niveaux d'enseignement. C'est d'autant plus vrai que des garderies doivent encore y être organisées, avec le même niveau de prévention sanitaire."

Parmi les mesures difficiles à respecter, les autorités ont notamment évoqué le nombre de mètres carrés par élève et instituteur, la limitation de l'accès aux sanitaires, le non-mélange des enfants ou encore le nettoyage des locaux.

Les cours reprendront le 18 mai en sixième primaire et le 25 mai en première primaire.