Les médecins de 1re et 2e lignes feront le point ce mercredi.

Vendredi, un premier patient, une septuagénaire de Lamormenil (Manhay), était diagnostiqué positif au Covid-19, en province de Luxembourg. Les résultats des analyses menées par le laboratoire de Marche-en-Famenne avaient été confirmés par le laboratoire du CHU UCL de Mont-Godinne.

Dans le même temps, les hôpitaux de Vivalia enregistraient plusieurs dizaines de cas suspects de coronavirus. "Ce lundi, des patients sont toujours en isolement dans les hôpitaux de Marche-en-Famenne et de Libramont. Ils sont en attente des résultats des analyses", indique Fabian Namur, porte-parole de l’intercommunale de soins de santé.

Une cellule de crise a été mise en place, en interne, au centre hospitalier de l’Ardenne à Libramont.

"Une réunion a mis en présence, lundi matin, les médecins, les hygiénistes, les infirmiers et le management de l’intercommunale, poursuit Fabian Namur. Tous les scénarii ont été évoqués. Il est, en effet, important d’anticiper afin de p ouvoir faire face à un éventuel afflux de patients infectés dans les hôpitaux."

En ce qui concerne les masques de protection, s’il n’y a pas encore de pénurie, ils sont livrés au compte-gouttes et les prix grimpent en flèche. Ils sont en effet vendus par des entreprises étrangères vingt ou vingt-cinq fois plus chers qu’en temps normal.

Les cercles de médecins généralistes de la province de Luxembourg, les responsables des postes médicaux de garde de Luxembourg-Dinant et l’intercommunale de soins de santé Vivalia organisent une conférence de presse commune qu’ils tiendront ce mercredi 11 mars.

Les médecins de première et de deuxième lignes de la province feront le point sur le coronavirus, sur l’organisation médicale et sur la complémentarité existant entre les différentes structures, et ce dans le but d’assurer la meilleure prise en charge possible pour les patients de la province.

Nadia Lallemant