L'entreprise du même type qu'Uber Eats recherche des livreurs et des restaurants partenaires

Après Uber eats qui est arrivé à Namur il y a deux ans et propose de vous faire livrer à la maison vos pizzas, burgers, sushi, nouilles sautées, mais aussi plats brasserie, le concurrent annonce son arrivée toute prochaine. "Nous sommes au plaisir de vous annoncer que Deliveroo va étendre ses activités en Belgique et va prochainement couvrir la ville de Namur au cours du mois de mars. Nous sommes actuellement en plein recrutement de plus de 50 coursiers Les restaurateurs sont également inviter à s'inscrire sur la plateforme afin de faire grandir leur clientèle et faire croître leur chiffre d'affaires",communique Rodolphe Van Nuffel, Head Of Corporate Affairs chez Deliveroo.

Deliveroo est déjà présent notamment à Bruxelles, Charleroi et Liège. Ce qui lui fait penser que Namur compte suffisamment de clients potentiels? "Nous remarquons que lorsque la concurrence s'installe, la demande augmente. Nous pouvons localiser les personnes qui visitent notre site et constatons qu'ils sont de plus en plus nombreux à être localisés à Namur donc il y a une demande. Nous sommes confiants", assure le porte-parole de la chaîne présente dans plus de 500 villes sur 13 marchés dans le monde.

Deliveroo promet de se démarquer de la concurrence avec "un service efficace et fiable qui livre les meilleurs plats depuis les restaurants en moins de 28 minutes".

© Deliveroo

Cela grâce aux chaînes de restauration rapide de type Quick, Mc Donald's, Burger King, Pizza Hut et autres ou aux restaurants indépendants, qu'ils proposent déjà un service de livraison à domicile ou non. Pour Deliveroo, qui travaille avec 3.000 restaurants en Belgique, le service proposé est perçu comme un soutien à leur activité. "Dans d'autres villes, la collaboration avec Deliveroo permet d'augmenter le chiffre d'affaires des restaurants jusqu'à 30 %. Les restaurants peuvent contacter Deliveroo à l'adresse https://restaurants.deliveroo.com/fr-be/apply. Plusieurs services sont proposés. Il y a la livraison, mais aussi le repas que l'on peut réserver et passer prendre sur le chemin entre le travail et la maison", commente Rodolphe Van Nuffel.

Mais aussi grâce à un type de main d’œuvre dont les conditions de travail et de rémunération sont souvent décriées. "A Namur, Deliveroo crée de nouvelles opportunités de travail pour plus de 50 coursiers, qui seraient à la recherche d’un horaire flexible. Les coursiers peuvent travailler sous le statut d'économie collaborative, ce qui leur permet de gagner jusqu'à 6350€ net d'impôts, en tant qu’indépendants ou étudiants indépendants. Les coursiers de Deliveroo sont leur propre patron et peuvent décider quand travailler et s'ils veulent travailler, en adaptant leur travail à leur vie et non l'inverse, tout en étant assurés par Deliveroo. Les candidats peuvent s’inscrire sur le site web https://deliveroo.be/fr/apply", informe l'entreprise.