C’est désormais une tradition : organisé par le Service Jeunesse de la Ville durant les congés de Pâques, le stage photo numérique s’articule autour du thème choisi pour les Journées du Patrimoine.

Cette année , c’est donc autour du thème Des pierres et des lettres que les stagiaires de 14 à 16 ans sont invités à montrer leur talent et imagination. "Une expérience photographique riche aussi bien sur le plan technique qu’humain et de partage d’une même passion", souligne l’échevin de la jeunesse T. Auspert.

Le photographe André Dubuisson et Morgan Piron, professeur d’infographie aux Beaux Arts de Namur, les jeunes sont partis arpenter les rues de la ville, l’appareil photo en bandoulière et l’œil en alerte, à la recherche de pierres et de lettres. "Moi, j’ai pris le thème au pied de la lettre", explique André Dubuisson. "Je les ai invités à repérer des lettres sur le sol, sur les façades des monuments, les tags ou dans la nature (arbres élagués formant un y, arches d’un pont stylisant des A, boules de grès figurant des points de suspension, etc.). Certains ont même imaginé former des lettres avec leur propre corps devant des monuments emblématiques de Namur."

Au préalable les jeunes ont reçu une formation en accéléré sur les principes de base de la photo : lumière, profondeur de champ : "Je leur ai expliqué que le plus important, dans une photo, c’est de faire passer un message. Le reste, ça se corrige". Chaque stagiaire a ramené de son périple 500 à 600 photos. Le but du jeu est d’en sélectionner trois. Vient alors le travail d’infographie sur écran, dirigé par Morgan Piron : "Chacun doit intégrer ses clichés dans une unité de réflexion qui les relie", explique le moniteur. Les clichés feront l’objet d’une exposition dans la verrière du Parlement wallon (du 20 au 29 mai) et d’une sélection pour participer au concours photographique organisé par l’Institut du patrimoine wallon.

A.-F.So.