La tendance est stable, voire à la hausse, dans les implantations cinaciennes.

Après deux mois de vacances, les élèves de maternelle et de primaire font leur rentrée ce lundi. Avec comme chaque année, des incertitudes pour certains établissements souvent liées au taux d’inscriptions.

À Achêne (Ciney), c’est tout le contraire. Depuis plusieurs années, le nombre d’enfants inscrits ne cesse de grimper. De 36 et 40 élèves inscrits en maternelle et primaire en 2016, ils sont aujourd’hui 43 et 59.

Conséquence directe de ce gain d’énergie, la commune a décidé de construire deux nouvelles classes pour cette école communale. Dès ce mois de septembre, elles remplaceront un container qui était installé dans la cour depuis plusieurs années. Destinées aux 3e et 4e primaires, ces classes très modernes sont capables d’accueillir chacune entre 25 et 30 élèves.

Position géographique idéale

Située en bordure de E411, l’école communale d’Achêne doit également son succès à sa position géographique. Beaucoup d’enfants sont amenés en voiture par leurs parents. Raison pour laquelle un parking et un dépose-minute font également partie du projet de construction. Le budget total de ce projet est estimé à un peu moins de 300 000 euros : 180 000 euros pour la construction des classes, 70 000 euros pour le parking et 35 000 euros pour l’achat d’un terrain qui devait permettre la construction de ce projet.

L’école communale d’Achêne n’est pas la seule à avoir une courbe positive. "Celle d’Haversin continue à se relever par rapport à ce qu’elle a connu il y a cinq ou six ans", poursuit Laurence Daffe. En 2013, le retour d’une institutrice suspendue puis en congé maladie avait fait couler beaucoup d’encre. "Pour les autres écoles, la situation est assez stable partout."

Enfin, notons que l’école de Pessoux va elle aussi bénéficier d’une extension. L’urbanisme de Ciney devra prochainement se prononcer sur le projet.


L’accent sur l’écologie à Dinant

Rentrée des classes Dans la commune de Dinant, la rentrée scolaire s’annonce bonne. "On a plutôt des problèmes de locaux dus au nombre d’élèves", relève l’échevine de l’Enseignement Chantal Clarenne-Taminiaux. "À Anseremme, on a dû installer une classe module. À Dréhance, ils doivent se serrer également. Le seul point noir est qu’on risque de perdre un mi-temps en maternelle à Falmignoul car il y a eu une grosse montée d’élèves de maternelle en primaire et ces montées n’ont pas été suffisamment compensées. Un recomptage sera fait en octobre."

Pour les écoles communales dinantaises, l’accent sera mis cette année sur l’écologie et le respect de l’environnement. "On a adhéré au Green Deal", poursuit l’échevine. Le Green Deal, ou cantines durables, est un projet qui encourage les cantines, cuisines et services de restauration collective à mettre en place une politique d’alimentation durable et de rassembler un maximum d’acteurs au travers de la signature d’un engagement officiel avec les autorités politiques. "Tous les repas scolaires sont fournis par une même société avec des grammages bien précis, des garanties de températures, une attention portée aux allergènes, etc."

Dans ce même ordre d’idées, les autorités communales ont commencé à faire le tour des établissements scolaires pour sensibiliser le personnel à la gestion des déchets. "On ne peut pas faire ce qu’on veut avec les déchets. On va donc les sensibiliser au compostage, en leur fournissant des sacs organiques du BEP. Des animations seront faites tout au long de l’année pour que les enseignants et les élèves trient. Par ailleurs, une animation sur la gestion des déchets a lieu tout le premier trimestre au centre culturel de Dinant."


Des travaux estivaux

Les vacances scolaires , c’est le moment idéal pour rafraîchir, entretenir, rénover les classes. Les ouvriers communaux ont passé plus de 2 000 heures de travail sur les écoles communales cet été.École de Wépion. Remplacement de l’éclairage et remise en peinture complète des réfectoires.École de Loyers. Dans l’ancienne école, remise à neuf des sanitaires, création d’un sanitaire pour PMR, remplacement de menuiserie extérieure, création d’une baie avec accès PMR dans l’ancienne école.École de Bouge Moulin à Vent. Remise en peinture de la cage d’escalier et du couloir de l’étage.École de Velaine. Rafraîchissement des peintures.École de Flawinne. Remplacement complet de l’éclairage, du plafond et des peintures des réfectoires, cuisine, salle des profs et hall.