C'est via les réseaux sociaux que Maxime Prévot, bourgmestre de la ville de Namur, a prononcé son traditionnel discours des Fêtes de wallonie.
" Celles-ci ont cette année un goût aigre-doux. Ce covid, il faut s'habituer à vivre avec, tout en faisant preuve de vigilance pour soi et les autres." Et au bourgmestre de saluer les nombreux Namurois qui ont oeuvré comme bénévoles pour la cause commune. " Ils ont fabriqué des masques, des surblouses, des équipements pour enfants. Nos services sociaux ont également oeuvré auprès des SDF et des plus précarisés. Tout cela explique les bons résultats sanitaires de la ville. Nous avons donc décidé de décerner le prix Blondeau, plus haute distinction de la ville à tous ces bénévoles."
Pour le bourgmestre, il est temps à présent de donner un coup de reins pour une reprise rapide de l'activité économique. " Un plan de relance de plusieurs millions d'euros et qui s'étalera sur plusieurs années a été décidé, afin de soutenir les secteurs et acteurs impactés. Ce plan de relance sera dévoilé au conseil communal d'octobre. Il se veut inédit et ambitieux et touchera le commerce et les indépendants, la culture, l'environnement, la construction, le tourisme, le sport, la cohésion sociale, ....Il s'agit d'un engagement exceptionnel de la ville, qui souhaite prendre ses responsabilités pour soutenir les secteurs touchés."