Namur-Luxembourg Ses adversaires devraient s’unir contre lui après la perte de sa majorité absolue à Neufchâteau.

Encore une fois un résultat ultra-serré à Neufchâteau où il a fallu revoter, dimanche, après que le scrutin communal du 14 octobre 2018 eut été invalidé. La liste “Agir Ensemble” du bourgmestre sortant Dimitri Fourny (CDH) conserve sa première place avec 2 220 voix, mais perd un siège et donc sa majorité absolue. Elle obtient 9 sièges sur 19 au conseil communal (- 1 depuis octobre).

En deuxième position : la liste “Pour Vous” d’Yves Evrard (MR) avec 2 132 voix, mais 9 sièges également (+1). Enfin, la “3e Piste” recueille 585 suffrages et un siège qui revient à sa tête de liste, Mariline Clémentz (Écolo).

Coalition “des perdants”

Cette dernière sera très convoitée durant les prochaines heures pour former une majorité. Le suspense est toutefois très limité puisqu’elle avait annoncé qu’elle ne s’allierait pas à des mandataires inculpés, donc pas à Dimitri Fourny. Yves Evrard devrait retrouver le fauteuil de bourgmestre, plus de six ans après l’avoir abandonné à son grand rival du CDH. Dimanche soir, M. Fourny se disait prêt à entamer des négociations, tout en parlant déjà d’une coalition “des perdants”.

Le scrutin d’octobre avait été annulé par le gouverneur de la province de Luxembourg en raison d’une suspicion de fraude électorale. De fausses procurations auraient été faites, entre autres au nom de résidents d’un home pour personnes âgées “Le Clos des Seigneurs”. Au total, 56 suffrages ont été jugés irréguliers, alors que la liste “Agir Ensemble” avait maintenu sa majorité absolue pour seulement seize voix… Dans le cadre de l’instruction judiciaire relative à ces faits, M. Fourny (CDH) a été inculpé, ainsi que plusieurs de ses proches, ce qui ne l’a pas empêché de se représenter.

Les bureaux de vote avaient fermé à 13 h, dimanche. Du côté du Service public de Wallonie (SPW), chargé d’encadrer ces élections, aucun incident majeur n’était à signaler. “Il y a eu quelques questions pour des justificatifs pour les procurations de vote, notamment au sujet des documents à fournir, mais cela reste marginal”, a précisé Nicolas Yernaux, porte-parole du SPW.

En tout, neuf bureaux de votes avaient été installés sur le territoire communal de Neufchâteau. Les urnes électorales scellées avaient commencé à être acheminées, en début d’après-midi, vers le palais de justice de Neufchâteau où étaient installés les bureaux de dépouillement. Aucun résultat n’a été diffusé par le Service public de Wallonie, comme il le fait pourtant traditionnellement, avant une proclamation officielle publique dans l’enceinte du palais de justice.