Namur-Luxembourg Namur

Le collège provincial a présenté les grandes lignes de sa déclaration de politique budgétaire pour 2014 qui sera au centre des débuts ce vendredi au conseil provincial. "Le Collège a pris l’engagement de maintenir l’équilibre budgétaire du volet ordinaire des budgets de l’ensemble de la législature et de maintenir une fiscalité modérée", explique Jean-Marc Van Espen (MR), député-président du collège provincial.

Le budget ordinaire s’élève à 118 117 000 € (recettes : 58 % taxes, 23 % prestations et transferts, 19 % fonds des provinces) dont 67 400 000 € (57 %) sont consacrés au personnel des différents services provinciaux qui représentent 1 000 équivalents temps plein. "Nous sommes loin du pessimisme des autres pouvoirs locaux", précise Philippe Bultot, député en charge du personnel. "Nous engageons et nous ne licencions pas. Un budget de 800 000 € est d’ailleurs prévu pour remplacer les départs à la retraite, certes peut-être pas tous poste pour pose. Nous avons aussi souhaité nous engager dans la revalorisation des petits barèmes qui représentent une trentaine d’ouvriers." Le coût de cette revalorisation est estimé à 60 162 €.

Pour le reste, 13,6 % des dépenses seront dédiées au fonctionnement, 12,6 % à la dette et 4 % aux autres dépenses. Les 11 % restant étant consacrés aux transferts aux communes, aux intercommunales ainsi qu’aux événements sportifs, musicaux et culturels.

Quant au budget extraordinaire (40 000 000 €), il sera consacré aux grands projets structurants présentés dernièrement par la majorité provinciale : Ecole du feu de Sambreville, Maison de la culture de Namur (1re phase), l’Officie provincial agricole à Ciney, le Domaine de Chevetogne, la Maison administrative, la Maison du mieux-être à Tamines (1re phase), les centres culturels…B.Ae.