Le festival Esperanzah! donnera une carte blanche à des réfugiés du centre d’accueil de Belgrade situé à quelques kilomètres de Floreffe sous la forme d’un spectacle intitulé " Tu étoiles mes rêves"

La 19e édition du festival Esperanzah! se tiendra du 31 juillet au 2 août à l'abbaye de Floreffe. Une nouvelle édition colorée en perspective avec, après l’annonce de Catherine Ringer chantant les Rita Mitsouko , de Koffee, de Philippe Katerine ou de Rodrigo y Gabriela. 8 nouveaux noms viennent d'être dévoilés.

À commencer par le mythique collectif jamaïcain Inna de Yard rassemblant des légendes intemporelles et des membres de la nouvelle génération, et qui est souvent considéré comme le Buena Vista Social Club du reggae. Défilé de légendes vivantes cet été à Esperanzah!

Direction ensuite l’Afrique du Sud avec Dope Saint Jude, militante féministe prônant l’égalité sociale, raciale et sexuelle, porte-voix de la communauté trans et queer africaine qui viendra enflammer Espe.

Détour par le Proche et Moyen Orient avec Zenobia duo palestinien dont le seul objectif est de bousculer la musique arabe à grands coups d'électro. Leur musique est une joyeuse révolution, un printemps arabe de basses et de rythmiques lancinantes.

Le Brésil sera lui aussi à la fête avec l’auteur-compositeur interprète Lucas Santtana, artiste engagé dont la musique est le reflet d’un Brésil résistant notamment face à l’élection récente du président populiste d’extrême droite Jair Bolsonaro. Sa voix chaude et profonde viendra nous susurrer ces convictions en douceur !

Figure montante de la nouvelle scène africaine, la Kinoise Céline Banza baladera son univers folkpop et ses chansons délivrées dans sa langue natale, le Ngbandi pour non seulement la faire connaître à travers le monde mais aussi en célébrer la beauté méconnue. Une des plus belles voix de la nouvelle génération congolaise.

L’Europe sera aussi de la partie avec le projet Taraf de Caliu né sur les cendres du groupe Taraf de Haïdouks (qui était présent en tête d’affiche à la toute première édition du festival) et qui revient avec la même verve de cette si festive musique traditionnelle Rom.

Cocorico belge avec le collectif Kaméléon étrange et magnifique animal bruxellois s’imprégnant de toutes les couleurs de la planète pour un projet musical fait de blues, funk, folk, musique orientale, latino, classique et même hip-hop et RnB.

Le festival Esperanzah! donne enfin une carte blanche à des réfugiés du centre d’accueil de Belgrade situé à quelques kilomètres de Floreffe sous la forme d’un spectacle intitulé "Tu étoiles mes rêves" car nul n’est parfois besoin d’aller à l’autre bout de la terre pour rencontrer des voix exceptionnelles ou des musiciens bourrés de talent coupés de leur discipline par des circonstances de vie. Esperanzah! se veut porteur de ces voix-là et veut aussi donner un écho positif à cette problématique via l’art.