Trois candidats ont claqué la porte de Houffalize 2018 et ont créé leur propre liste

Rififi dans la commune de Houffalize ! Trois candidats de Houffalize 2018 ont quitté le groupe sans préciser leurs intentions et ont créé leur propre liste : Alliance citoyenne.

"Nous refusons de jouer un rôle d’arbitre", explique Dimitri Rob. "Dès lors, nous avons demandé aux autres candidats de s’engager par écrit à ne pas former de coalition après les élections. Ils ont refusé de signer le document."

Selon Dimitri Rob , les candidats issus d’un mouvement citoyen trompent l’électeur s’ils s’allient à des représentants de partis politiques. "Nous comptons des amis sur la liste Gestion et Service, de la majorité sortante, et au sein du groupe L’Essentiel, issu de la minorité, et nous n’avons pas envie de devoir faire un choix", souligne Daniel Lambert, pompier professionnel.

"Nous voulons être les relais des citoyens et leur proposer un outil de travail" , dit-il.

Alliance citoyenne compte trois candidats issus de Houffalize 2018 - Dimitri Rob, Daniel Lambert, Michaël Marcotte - et une quatrième candidate, Julie Guyaux.

Quant à Jean-Noël Wathelet, à l’origine du mouvement citoyen, il n’est pas du tout sur la même longueur d’onde. "Pour avoir suivi de nombreux conseils communaux, je constate que le travail dans l’opposition est assez stérile" , relève-t-il.

"Si notre groupe se présente aux élections, c’est avec l’espoir de siéger dans la majorité. Il faut bien sûr attendre de voir les résultats. Rien n’a encore été signé. Notre liste ne compte que douze candidats et on sera probablement amenés à jouer un rôle d’arbitre. Si on est approchés par l’un ou l’autre groupe, on ira en négociation. La décision sera prise avec l’aval du groupe. Elle sera favorable à condition que notre projet soit intégré dans le programme des six prochaines années."

La tête de liste de Houffalize 2018 a été désignée par tirage au sort. Elle s’appelle Marion Thomas. Étudiante, elle a 24 ans et habite à Boeur.