Son avis a été demandé par le collège de la Ville de Rochefort.

Christophe Nihon, promoteur du projet du Jardin des Paraboles à Lessive, a tenu à réagir aux récents propos de Natagora au sujet du projet.

"Le pôle Environnement du Conseil économique et social de la Région wallonne remet un avis favorable et unanime en ce qui concerne le projet." Le pôle Environnement est un organe consultatif chargé de remettre des avis dans différentes matières relatives à l’environnement à la demande du gouvernement, de l’administration régionale, de collèges communaux ou d’initiative. Dans le cas de ce projet, c’est le collège communal de la ville de Rochefort qui lui a demandé pour se forger une opinion objective, neutre, globale, multidisciplinaire et professionnelle.

Le développement en 4 phases d’un village durable

Dans le rapport du pôle, on peut notamment lire "qu’il ressort de l’étude d’incidences de 500 pages que si les recommandations sont suivies, les impacts sur les habitats et les espèces sont non significatifs". Concernant les recommandations, Christophe Nihon précise ceci : "Je les ai toutes acceptées ainsi que les points sur les eaux, mobilité, le contenu clair et précis du projet… Depuis le premier jour, j’ai visité avec les associations, je suis demandeur d’une discussion, d’une ouverture du dialogue, de rencontres… Les attaques frontales par journaux interposés ne me semblent pas la meilleure approche, je le regrette et me dois d’y répondre pour rectifier et objectiver les arguments. Par ailleurs, je me réjouirais de réfléchir avec les organisations environnementales et la population qui est sensible à la nature pour concrétiser les chemins didactiques et la rédaction des panneaux inclus dans la demande d’urbanisme, la plantation d’essences adéquates incluse dans la demande d’urbanisme, la mise en place des recommandations dont parlent les études d’incidences, mais aussi des ateliers nature, la création d’un potager partagé…"

Le projet vise le développement en 4 phases d’un village durable intergénérationnel sous forme d’un complexe hôtelier qui accueillera 141 appartements, 172 bungalows, 55 unités de vie, 48 gîtes communautaires/cantou, 15 cabanes, une résidence-services (120 logements), une maison de résidence et soins (110 lits) et une école à pédagogie alternative (50 élèves). On retrouvera également les activités annexes suivantes : centre de balnéothérapie, restaurant, commerces et services divers.