Le tract dans lequel Marie-Thérèse Martin apporte son soutien à la liste adverse attriste Pascal Daulne

Le bourgmestre Pascal Daulne, candidat à sa succession, en tête d’Ensemble, a été surpris en découvrant dans sa boîte aux lettres, jeudi matin, un tract de Marie-Thérèse Martin. Dix jours avant les élections communales, l’ancienne bourgmestre a, en effet, choisi d’annoncer dans un toutes boîtes qu’elle apporte son soutien à l’ensemble des candidats de l’équipe adverse, Avec vous Manhay, emmenée par Geoffrey Huet, 27 ans, alors qu’elle était la colistière de Pascal Daulne aux élections communales en 1994 et en 2000.

" Chacun a le droit de soutenir qui il veut et je respecte son choix, souligne le bourgmestre. Cela dit, cette démarche m’attriste et m’interpelle. En manifestant publiquement son soutien à nos adversaires, elle montre qu’elle a de la rancœur contre nous. "

Le bourgmestre se souvient qu’après les communales de 2000, Gérard Wilkin, qui n’est plus candidat, avait tardé à lui remettre l’écharpe mayorale malgré l’accord pris au lendemain du scrutin. En 2006, alors qu’elle voulait être tête de liste, ses colistiers lui avaient préféré… Gérard Wilkin et, à 43 ans, elle avait décidé de ne pas se représenter et de quitter définitivement la scène politique.

De son côté, l’ancienne bourgmestre se défend de toute rancœur à l’égard de son ancien groupe politique. "Geoffrey Huet est jeune et plein d’idées, affirme-t-elle. Je me retrouve dans son dynamisme et sa volonté de faire bouger les choses et de faire grandir la commune. Nous partageons les mêmes valeurs humaines de respect, d’égalité, de justice, de liberté et d’intégrité. Il a la volonté d’être à l’écoute de tous et de dialoguer avec chacun."

Aujourd’hui âgée de 55 ans, Marie-Thérèse Martin avoue que ne plus être au service des autres et des gens de sa commune lui manque mais qu’elle a définitivement tourné la page. "Je me réjouis de constater qu’avec un jeune dynamique et enthousiaste comme Geoffrey Huet, la relève est assurée", conclut-elle.