La caravane du court-métrage avait été lancée il y a une bonne année en province de Namur, alors que l’on avait annoncé la fin du festival du court-métrage Média 10-10 à la Maison de la culture. Elle s’étend aujourd’hui à la province du Luxembourg.

"On cherchait à lancer une autre façon de promouvoir le court-métrage", rappelle la députée provinciale namuroise Geneviève Lazaron. "On l’a trouvé avec le week-end du court-métrage pendant le Fiff, mais on voulait aussi penser à ceux qui n’ont pas forcément l’occasion de se déplacer jusqu’à Namur."

C’est ainsi que la caravane du court est née, toujours en partenariat avec le Fiff qui a sélectionné une belle brochette de films belges, souvent primés.

La deuxième tournée namuroise démarrera à Namur (le 29/2), puis passera par Rochefort (1/3), Nismes (2/3), Gembloux (3/3) et Dinant (4/3). Avant de s’arrêter pour la première fois en province du Luxembourg, à Hotton (8/3), Bouillon (9/3), Marche (10/3) et Virton (11/3 ).

"Concrètement, si une caravane rose sera stationnée devant les cinémas et centres culturels cités, les séances de 5 courts-métrages, présentées et commentées par les auteurs des films, seront proposées à l’intérieur des salles pour un prix modique de 4 € en soirée et 2 € pour le public scolaire l’après-midi ."

Cette caravane du court, c’est aussi l’occasion d’interroger Geneviève Lazaron, en charge de la culture, sur ses grands moments de cinéma. "Je dois avouer qu’adolescente, je n’appréciais pas forcément les courts, que j’avais découverts à l’école. C’est bien des années plus tard, en découvrant Média 10-10, que j’ai vu la palette très étendue de ce qui était proposé et que je m’y suis intéressée de plus près."

C’est ainsi qu’elle est devenue fan des films de Xavier Diskeuve notamment. "Comme lui, pas mal de réalisateurs passent par le court avant d’arriver au long-métrage" , souligne-t-elle . Ce n’est pas un hasard s’il préside le comité d’attribution de la bourse aux courts-métrages de la province de Namur.